Top
Amazon covid 19

Covid-19 : Les expéditions FBA suspendues par Amazon France et USA

Amazon France et USA ont interrompu les livraisons d’articles non essentiels à ses entrepôts et a arrêté la plupart de ses annonces sponsorisées sur Google.

Les changements de comportement des consommateurs dus à l’épidémie de coronavirus mettent à rude épreuve l’écosystème du retail et amènent les vendeurs à repenser leurs stratégies de logistique et de publicité à court terme sur la plateforme.

Amazon, qui représente plus d’un tiers de toutes les commandes réalisées en ligne aux États-Unis selon eMarketer, a annoncé son intention d’embaucher 100.000 travailleurs pour gérer le pic des commandes.

L’entreprise a informé les vendeurs Amazon FBA américains et français qu’elle suspendait les expéditions de produits non essentiels vers ses entrepôts jusqu’à la mi-avril afin de prioriser les stocks de produits clés tels que les produits ménagers de base et les fournitures médicales.

Voici ce qu’a annoncé Amazon France dans son communiqué:

« Nous devons concentrer les capacités disponibles sur les articles les plus prioritaires et, à compter d’aujourd’hui, temporairement cesser de prendre des commandes sur certains produits moins prioritaires »

 

Des niveaux similaires à ceux du Black Friday ou du Prime Day

“Nous constatons une augmentation des achats en ligne et, par conséquent, certains produits tels que les articles ménagers de base et les fournitures médicales sont en rupture de stock. C’est pourquoi nous donnons temporairement la priorité aux produits de base, aux fournitures médicales et aux autres produits très demandés qui arrivent dans nos centres de traitement des commandes, afin de pouvoir recevoir, réapprovisionner et livrer ces produits aux clients plus rapidement”, a écrit l’entreprise.

Pour ceux qui ont du stock, les ventes ont augmenté pour une large gamme de produits au cours de la semaine dernière. “Nous avons constaté une augmentation significative des ventes sur Amazon … à des niveaux similaires à ceux du Black Friday ou du Prime Day “, a déclaré Greg Mercer de Jungle Scout, un outil d’analyse pour les vendeurs d’Amazon.

Les commandes de produits en stock continueront à être expédiées. Les vendeurs qui expédient leurs propres commandes pourront également continuer à le faire. Amazon a également étendu la fenêtre de livraison pour les commandes existantes.

 

Un timing difficile

Un pic de commandes qui était impossible à prévoir. La plus grosse problématique est le timing. Le pic de commandes intervient au moment où la production des usines chinoises reprend à peine. Beaucoup de vendeurs sur Amazon importent leurs marchandises de Chine. Les fournisseurs chinois avaient prévu de fermer les usines pendant une ou deux semaines en janvier pour le Nouvel An chinois, a expliqué M. Mercer. Puis le coronavirus a frappé, et les usines ont été fermées pendant six à huit semaines.

“Les vendeurs commencent donc à recevoir leurs marchandises depuis la Chine,mais maintenant ils ne peuvent plus les expédier aux entrepôts d’Amazon. Je dirais que beaucoup de vendeurs Amazon vont probablement être en rupture de stock – au moins les vendeurs FBA”, a déclaré Mercer. Amazon n’avait pas assez de personnel pour gérer ce pic de commandes. Avec l’augmentation des embauches, on peut s’attendre à ce que l’entreprise soit prête à gérer à nouveau le volume de commandes.

 

Décisions sur les méthodes d’expédition

Si certains vendeurs prévoient d’expédier eux-mêmes leurs commandes, la plupart des vendeurs FBA ne sont pas organisés pour effectuer ce type de livraison. Toutefois, pour ceux qui sont prêts à prendre les mesures nécessaires, cela pourrait être l’occasion de tester l’option Expédié par le vendeur.

“Nous recommandons de disposer d’une méthode d’expédition de secours en cas de changement radical du marché”, déclarent les experts de notre agence Amazon. Mais un changement d’expédition va forcément générer quelques aléas.

La notation des vendeurs sur Amazon peut se dégrader pendant cette période d’agitation d’un point de vue logistique. Par conséquence, c’est la Buy Box des vendeurs qui pourrait être impactée. Il serait judicieux qu’Amazon envisage de réduire l’impact de toute notation négative acquise pendant cette période.

 

Baisse des dépenses publicitaires sur Amazon

“Nous n’avons pas réduit nos dépenses sur Amazon jusqu’à présent, car  nous prévoyions de voir toute les ventes en magasin se déplacer vers le e-commerce”, a déclaré Anthony Verre, vice-président du commerce électronique de l’agence The Integer Group. “Maintenant que les entrepôts d’Amazon ne reçoivent plus de nouvelles marchandises ? Nous avons mis nos campagnes sponsorisées en pause pour garder une partie du stock qui reste dans les entrepôts”.

Amazon lui-même a réduit considérablement la publicité sur Google Shopping et les annonces textuelles sur Google. La part d’impression des publicités d’Amazon a commencé à diminuer fin janvier et est maintenant presque inexistante. De plus, Amazon semble avoir essentiellement désactivé toutes ses publicités textuelles après le 11 mars.

5/5 (2 Avis)

Directrice SEA

Je m'appelle Gwendoline Ente, spécialisée en SEA et Google Ads depuis 2012, année où j'ai rejoint le siège social de La Redoute à Roubaix. Pendant 4 ans, j'ai occupé la fonction de responsable des flux Google Shopping et des comparateurs de prix dans l'équipe marketing de Matthieu Coilliot. À la suite de cette aventure, j'ai rejoint l'agence web Tink à Montréal en tant que consultante SEA, puis l'agence Labelium. Après 2 ans de vie au Canada, j'ai co-fondé l'Agence 90 où j'occupe le poste de directrice SEA.

Pas de commentaires

Publier un commentaire