Top
tweet warning trump 1

Nouveaux avertissements sur Twitter si vous likez une info non sourcée

Alors que Twitter continue d’ajouter des messages d’avertissement aux tweets qui font des déclarations potentiellement fausses sur les résultats des élections américaines et le processus de vote, le réseau social semble également tester de nouveaux avertissements qui s’ajoutent aux pop-ups actuelles lorsque les utilisateurs tentent de retweeter ou liker une information non sourcée.

Comme vous pouvez le voir dans cet exemple ci-dessous, posté par Jane Manchun Wong, Twitter essaie un nouvel avertissement lorsque les gens essaient de liker un tweet dont l’information ne semble pas fiable. Cet avertissement s’affichera également lorsque l’on tente de retweeter l’info.

Pour prendre un exemple concret, rien de tel que les tweets postés par Donald Trump.

trump tweet 1

 

Le tweet ci-dessus porte le mention “This claim about election fraud is disputed”. Cela signifie que Twitter avertit les internautes que cette information postée par Trump n’est absolument pas vérifiée.

Si je veux retweeter ce message, voilà le message d’avertissement que j’obtiens.

tweet warning trump 1

Twitter a obtenu des résultats significatifs en ajoutant plus d’encadrements aux partages de tweets, et en incitant les utilisateurs à réfléchir davantage à ce qu’ils font.

Twitter au service de l’information ?

En juin dernier, Twitter a ajouté une nouvelle alerte pop-up sur les articles que les utilisateurs tentent de retweeter sans avoir l’avoir lu (sans avoir cliqué sur le lien).

retweet avertissement 1

Twitter a constaté que ces messages incitent les gens à ouvrir les articles 40 % plus souvent, une augmentation significative, ce qui montre que même de simples rappels peuvent avoir un impact significatif sur le comportement des utilisateurs.

À l’approche des élections américaines, Twitter a supprimé la possibilité de retweeter directement un message pour tous les utilisateurs américains, en affichant systématiquement une pop-up intermédiaire permettant d’ajouter un commentaire. Une autre mesure visant à ralentir le partage abusif.

retweet 2

Pour revenir à l’information principale de cet article, l’ajout d’une fenêtre d’avertissement sur les likes pourrait être un autre moyen de réduire la diffusion d’informations erronées. Lorsqu’un utilisateur aime un tweet, il peut apparaître dans les flux de ses abonnés comme une discussion recommandée, ce qui en fait une autre voie de distribution potentielle.

👉 Le fait d’avoir ces pop-ups à la fois sur pour les retweets et les likes pourrait entraîner une réduction significative de la diffusion des allégations contestées.

Facebook chercherait également à ajouter des avertissements au partage de messages politiques, afin de ralentir la dynamique des contenus qui alimentent la conspiration. En effet, avec de nombreuses revendications qui tournent encore autour des résultats officiels des élections américaines, la situation reste tendue sur les réseaux sociaux. Twitter et Facebook ne veulent pas contribuer à alimenter la dissidence, mais ils ne veulent pas non plus empêcher les gens de s’engager dans un débat civique.

En ajoutant plus de rappels et de messages d’avertissement, on imagine que l’équipe de Twitter s’investit d’une mission de veille sur l’escalade des discussions à polémique, afin d’en alerter si besoin la justice.

5/5 (1 Avis)

Directrice SEA

Je m'appelle Gwendoline Ente, spécialisée en SEA et Google Ads depuis 2012, année où j'ai rejoint le siège social de La Redoute à Roubaix. Pendant 4 ans, j'ai occupé la fonction de responsable des flux Google Shopping et des comparateurs de prix dans l'équipe marketing de Matthieu Coilliot. À la suite de cette aventure, j'ai rejoint l'agence web Tink à Montréal en tant que consultante SEA, puis l'agence Labelium. Après 2 ans de vie au Canada, j'ai co-fondé l'Agence 90 où j'occupe le poste de directrice SEA.

Pas de commentaires

Publier un commentaire