Top
url keyword seo

Faut-il ajouter des mots-clés dans ses URL ?

Bien que la question ait été posée et traitée à maintes reprises, l’impact de l’intégration de mots-clés dans les URL pour le SEO d’un site fait régulièrement l’objet de discussions sur les réseaux sociaux et les forums. C’est précisément ce à quoi nous allons répondre dans cet article.

Pour nous aider à répondre à cette question, rien de tel que Google lui-même, à travers les déclarations de John Mueller sur Twitter. Ce dernier a déclaré que l’impact SEO des mots-clés placés dans une adresse URL était minime une fois le contenu de la page indexé. Cette affirmation n’est pas nouvelle.

👉 En effet, depuis des années, Google déclare que les mots-clés dans une URL représentent un facteur de ranking mineur ayant très peu d’effet sur votre référencement.

Faites tout de même des URL compréhensibles

Il est intéressant de se pencher sur la tournure que prend la réponse de John Mueller sur Twitter. Si nous lisons chaque mot que John a écrit dans ce tweet, il est sous-entendu que les mots clés dans l’URL ont plus d’importance si Google n’a pas encore indexé le contenu de cette page. Cela signifie que si vous créez de nouvelles pages et qu’elles ne sont pas encore indexées, avoir des URL optimisées, en plus d’un contenu pertinent, peut aider à Google à comprendre plus rapidement le sens de votre contenu.

💡 Par conséquent, ne vous privez pas de construire des URL aidant les utilisateurs et les moteurs de recherche à comprendre la thématique traitée par votre page.

Et la longueur de l’URL ?

Concernant la longueur de votre URL, Google a spécifié plusieurs fois qu’elle n’était pas un facteur de positionnement pour le SEO. Pour info, Google peut traiter une longueur maximale de 2000 caractères pour les URL…. il y a donc peu de chance que vous atteigniez cette limite ! Quoiqu’il en soit, nous savons que la firme de Mountain View a pour habitude de proposer des URL raccourcies pour ses utilisateurs. Ne vous privez pas de lui faciliter la tâche en construisant des URL concises.

Le cas de La Redoute

Lorsque je travaillais au sein de l’équipe SEO de La Redoute, en 2014, nous avions opéré en août de cette année une migration complète du site vers un nouveau CMS. Sous la houlette de Renaud Joly, cette migration, qui comprenait une nouvelle structure de site, incluait une refonte complète de la catégorisation de pages et du formats des URL !

👉 En d’autres termes, il était question de changer radicalement les centaines de milliers d’URL du site, passant d’un format incluant des terminologies de noms de produits (et donc, des mots-clés) comme laredoute.fr/robe/robe-courte vers ce format https://www.laredoute.fr/pplp/100/157878/201/692/cat-693.aspx

Ayant moins d’expérience que maintenant en SEO, à cette époque, je me souviens avoir été interpellé et avoir demandé plusieurs fois à Renaud si le passage vers ces URL composées exclusivement de numéros n’était pas risqué !

url meme kw

En toute tranquillité, Renaud appuyait son argumentation sur le fait que cette migration du CMS s’axait sur plusieurs piliers bien plus importants pour l’évolution SEO du site :

  • La restructuration des catégories.
  • La création de nouvelles catégories produits basées sur les recherches produits SEO middle-tail et long-tail.
  • L’intégration et l’exploitation des avis clients sur les pages produits.
  • Une navigation plus claire pour le client, basée sur de l’A/B testing visant à optimiser l’UX.
  • L’optimisation du maillage interne afin d’éviter toutes pages orphelines et permettre de casser les silos.
  • L’optimisation du contenu des pages catégories.
  • La création d’un blog intégré au site.
  • L’optimisation de la webperf visant à considérablement améliorer la vitesse des pages.
  • Un site mobile offrant une expérience optimale.
  • Un plan de redirection solide entre anciennes et nouvelles URL.
  • Priorisation des backlinks les plus importants afin de demander directement aux webmasters de changer leurs liens vers les nouvelles URL de La Redoute.

Il y probablement des aspects que j’oublie… mais tout ça pour vous dire que la question du format de l’URL ne s’est pas posée en tant que facteur bloquant pour le SEO. La majorité des priorités étant dirigées vers l’amélioration de l’expérience des clients et la réduction de l’abandon panier.

Mais pourquoi ce format d’URL ?

Comme toute bonne marketplace qui se respecte, La Redoute a besoin de structurer au maximum son site et ses millions de produits, et cela doit se retranscrire dans ses URL. Le gros avantage est que cela facilite l’analyse de données à travers Analytics ou Omniture (Adobe Analytics). Cela permet par exemple, d’isoler des groupes de pages et de typologies de produits correspondant au numéro 695 (robes mi-longues) et d’analyser leurs performances. Par ailleurs, ce format d’URL numéroté autorise aussi à afficher à l’internaute et Google la catégorisation précise du site sans atteindre une longueur d’URL aberrante : https://www.laredoute.fr/pplp/100/157878/201/692/cat-695.aspx

Qu’en était-il de l’impact SEO ?

Nul besoin de tourner autour du pot, Renaud Joly avait évidemment raison quant à l’impact quasi nul du changement de format d’URL par rapport aux autres facteurs. Cette migration (août 2014) et ces nouveaux chantiers SEO ont permis le début du décollage SEO du site, en termes de visibilité en Top 3 et Positions 4 à 10 (comme vous pouvez le voir ci-dessous), avant que l’ouverture de la marketplace, quelques mois plus tard, fasse littéralement exploser le trafic SEO du site à travers le développement de l’offre produits.

evo post migration redoute

 

 

5/5 (1 Avis)

Directeur SEO

Je m'appelle Gauthier Caizergues et je travaille dans le domaine du SEO depuis 2010, année durant laquelle j'ai forgé mes connaissances à travers plusieurs expériences entrepreneuriales. En 2014, j'ai intégré La Redoute dans l'équipe SEO de Renaud Joly et Grégory Florin. J'ai ensuite rejoint l'agence de marketing digital Labelium à Montréal, au Canada, où j'ai occupé le poste de directeur SEO pendant 2 ans. C'est à la suite de cette expérience que j'ai co-fondé l'Agence 90 où je suis directeur SEO.

Pas de commentaires

Publier un commentaire