Top
experience-utilisateur-facteur-seo

Core Web Vitals : L’UX s’invite en tant que facteur de ranking

Le 5 mai 2020, Google a introduit son programme Web Vitals, encadré par l’équipe de Chrome et dont l’objectif est de mettre en place des métriques visant à mesurer la performance et l’expérience utilisateur offertes par les pages du Web. Dans le même temps, la firme de Mountain View a annoncé que ces métriques d’UX seront considérées, dès 2021, comme facteurs de positionnement SEO.

💡 Qu’est-ce que le programme Web Vitals de Google ?

Globalement, ce projet s’articule sur trois fondations : le temps de chargement, l’interactivité et la stabilité visuelle du contenu de la page. Ces trois facteurs combinés représentent le cœur du projet Core Web Vitals.

Ces trois fondations sont évaluées par rapport à trois facteurs :

  • Largest Contentful Paint (LCP), pour le temps de chargement, qui mesure la vitesse de chargement perçue et marque le point dans la chronologie de chargement de la page où le contenu principal de la page s’est chargé.
  • First Input Delay (FID), pour l’interactivité, qui mesure la réactivité et quantifie l’expérience que les utilisateurs ressentent lorsqu’ils tentent d’interagir pour la première fois avec la page.
  • Cumulative Layout Shift (CLS), pour la stabilité visuelle, mesure la stabilité visuelle et quantifie l’ampleur du changement inattendu de la mise en page du contenu des pages visibles.

core-vitals-google-facteurs

⚙️ Comment vérifier l’état de santé de votre site ?

Suite à l’annonce du programme Core Web Vitals, Google a mis à jour la section “Vitesse” de la Search Console en la renommant par “Signaux Web essentiels”. Dans cet outil, vos URL sont évaluées par rapport aux trois facteurs de Core Web Vitals : le LCP, FID et CLS. Progressivement, cette section sera mise à jour et enrichie afin de fournir des directives applicables pour améliorer les Signaux Web essentiels des pages de votre site.

🤔 Qu’est-ce que ça change ?

Suite à cette annonce initiale, Google est revenu sur ce programme, le 28 mai 2020, à travers un billet de blog dans lequel la firme californienne a affirmé que ces métriques d’expérience utilisateur des Core Web Vitals allaient être incorporées en tant que signaux de ranking pour le SEO. En plus de la vitesse des pages, que Google utilisait déjà comme un facteur de positionnement faible pour le référencement, des métriques relatives au comportement des utilisateurs sur vos pages seront également pris en compte.

📅 La prise en compte de ces métriques relatives à l’expérience utilisateur, en tant que facteurs de ranking, sera effective en 2021.

⚠️ Cependant, nous vous conseillons de prendre cette annonce avec des pincettes et de ne pas croire que l’expérience utilisateur de votre site, à elle seule, sera un véritable “game changer” pour sa visibilité organique dans les moteurs de recherche.

L’expérience utilisateur comme facteur de ranking faible

Comme expliqué très justement par Olivier Andrieu dans son article sur Abondance.com, il n’est pas illogique que Google privilégie l’expérience de ses utilisateurs en incitant les sites web à proposer des pages web rapides et optimisées.

Cependant, le but premier du moteur de recherche est de fournir la réponse la plus pertinente possible à celui ou celle qui effectuera une recherche. À cet effet, seule la qualité et la pertinence de votre contenu, qu’il soit composé de texte, d’audio, d’images ou de vidéos, vous permettra d’être visible dans les premiers résultats de recherche. Ce facteur “contenu” reste, à ce jour, le facteur de positionnement le plus important en SEO.

➡️ En revanche, si deux pages web ciblent une même requête et proposent un contenu de pertinence égale, la page qui chargera la plus vite et proposera la meilleure expérience utilisateur sera privilégiée par l’algorithme de Google et donc, classée plus haut dans les résultats.

ux-deception

L’expérience utilisateur, comme la vitesse des pages, est donc un facteur de ranking faible qui arrive en complément de facteurs cruciaux comme la pertinence de votre contenu et la popularité de vos pages. Si vous gardez en tête que votre objectif est de satisfaire vos utilisateurs, votre visibilité SEO devrait suivre.

Google parle de Page Experience

La firme de Mountain View mentionne la Page Experience comme un ensemble de signaux qui mesurent comment les utilisateurs perçoivent leur expérience et leur façon d’interagir avec une page web au-delà de sa valeur purement informative (comme le contenu proposé).

vitesse-page-deception

La Page Experience inclut les métriques de Core Web Vitals, mais aussi des facteurs déjà pris en compte comme la compatibilité mobile, la navigation sécurisée, le HTTPS et les interstitiels intrusifs.

Cette Page Experience affecte bien le ranking

Cet ensemble d’éléments qui compose la Page Experience rejoint les centaines de facteurs de positionnement que Google prend déjà en compte pour évaluer la visibilité des pages qui composent ses SERP.

page-experience-ranking-google

👉 Cependant, Google indique bien que l’expérience utilisateur ne remplacera jamais la qualité et la pertinence du contenu proposé par la page. L’objectif premier étant de favoriser la meilleure information offerte par une page web. Comme expliqué précédemment dans notre article, si plusieurs pages offrent des informations similaires au niveau de leur contenu, alors l’expérience utilisateur permettra de les départager en termes de visibilité.

page-experience-google

📰 Focus sur Google Actualités et les articles “À la une”

Google a déclaré que l’expérience que l’utilisateur rencontrera sur une page web sera également un facteur éligibilité et de ranking pour les articles affichés dans la section “À la une” (Top Stories) au sein de Google Actualités. Dans le même temps, l’exigence d’avoir ses pages disponibles au format AMP pour être éligible aux articles “À la une” disparaît. Cela signifie que vos articles peuvent être affichés dans cette section, sans être au format AMP.

🔚 Le début de la fin pour l’AMP ?

Cette question est probablement précipitée, mais on peut se demander si cette annonce illustre un souhait de Google de progressivement laisser tomber le projet AMP pour mettre en avant les métriques Core Web Vitals et inciter les webmasters à optimiser la vitesse et l’expérience des pages proposées aux internautes, plutôt que de mettre en place l’AMP.

Conclusion

Avec le son programme Core Web Vitals, Google souligne une énième fois que l’objectif à viser pour être visible dans ses résultats de recherche est de satisfaire au maximum l’attente de l’utilisateur. Cela se fait majoritairement via la pertinence de votre contenu mais, dans certains cas, l’expérience que vous apporterez à vos visiteurs pourra vous démarquer de vos concurrents frontaux (lorsque le contenu proposé est très similaire).

Ce n’est pas la première fois que Google mentionne l’expérience utilisateur pour signifier la qualité des pages web. Dans ses Search Quality Rater Guidelines déjà, l’entreprise californienne invitait les Quality Raters à prendre en compte l’expérience utilisateur proposée par les pages web pour évaluer leur qualité et leur degré d’E-A-T.

5/5 (2 Avis)
Partager

Directeur SEO

Je m'appelle Gauthier Caizergues et je travaille dans le domaine du SEO depuis 2010, année durant laquelle j'ai forgé mes connaissances à travers plusieurs expériences entrepreneuriales. En 2014, j'ai intégré La Redoute dans l'équipe SEO de Renaud Joly et Grégory Florin. J'ai ensuite rejoint l'agence de marketing digital Labelium à Montréal, au Canada, où j'ai occupé le poste de directeur SEO pendant 2 ans. C'est à la suite de cette expérience que j'ai co-fondé l'Agence 90 où je suis directeur SEO.

Pas de commentaires

Publier un commentaire