Top
balise titre seo john mueller

SEO: Comment utiliser les balises titres selon John Mueller ?

John Mueller de Google a expliqué clairement comment Google utilise les balises titres HTML h1, h2, h3 etc… Cette explication montre le rôle que jouent les balises heading dans le classement des résultats organiques et comment vous devez les utiliser.

 

Comment utiliser les balises titres ?

Au cours d’un Webmaster Hangout, un éditeur de site a demandé à John Mueller quelle était la meilleure façon d’utiliser les balises Hn.

Voici la question telle qu’elle a été lue par notre ami John:

“Une longue question sur les en-têtes et les H1, H2, H3… Quelle est la meilleure configuration concernant ces éléments de titrage ?”

 

Petit historique des balises titres et leur relation avec le SEO

Au début des années 2000, les éléments de titrage (H1, H2, H3) étaient considérés par la plupart des SEO’s comme de véritables facteurs de positionnement. Il était fortement recommandé d’ajouter vos mots-clés au sein de ces balises si vous vouliez être visible dans les résultats organiques.

Mais cela n’est plus le cas depuis plusieurs années. Pourtant, se préoccuper des mots-clés dans les balises de titre est devenue une pratique courante en SEO. L’ajout de mots-clés dans ces éléments est devenu une pratique de SEO mécanique. On le fait non pas parce que c’est utile, mais parce que c’est une habitude.

 

John Mueller réfute cette ancienne pratique SEO

Mueller commence sa réponse en réfutant cette pratique SEO dépassée qui consiste à ajouter mécaniquement des mots-clés aux titres, en croyant que les balises de titre sont toujours un facteur de classement. Il dit que les titres sont surévalués et implique que certains surévaluent les titres plus qu’il n’est nécessaire.

Voici ce que dit John Mueller:

“Je pense qu’en général, les balises de titre sont un peu surestimées en ce sens qu’il est très facile de se laisser entraîner dans de nombreuses discussions théoriques sur ce que devraient être les balises titres optimales.”

John Mueller a poursuivi en expliquant que Google lit les titres de la façon dont ils sont censés être, c’est-à-dire pour comprendre le sujet des paragraphes qui suivent le titre.

“Nous utilisons les balises titres pour la recherche Google. Mais nous les utilisons pour mieux comprendre le contenu des pages.”

Il est faux de croire que les titres H1 sont plus importants en tant que facteur SEO que les titres H2 et que les titres H2 sont plus importants que les titres H3 et ainsi de suite. Ce n’est pas vrai que l’on doit mettre ses mots-clés les plus importants dans la section heading de plus haut niveau et les mots-clés moins importants dans les sections de titres de plus bas niveau.

L’importance relative des balises d’en-tête, qu’un H1 est plus important qu’un H2, était un vrai facteur de classement il y a plus de 15 ans.

John Mueller explique que ce n’est plus le cas :

“Alors… cette question de… comment devrais-je ordonner mes titres H1, H2, H3 et quel devrait être le contenu, c’est quelque chose qui, de mon point de vue, n’est pas vraiment pertinent.”

Il est clair que balises d’en-tête peuvent indiquer des niveaux hiérarchiques d’information, que plusieurs en-têtes H3 sont des sous-sujets du H2 précédent etc… Ce n’est pas une question de facteur de classement SEO. C’est l’organisation correcte d’un document web.

Ce que Mueller veut réfuter, c’est cette idée reçue selon laquelle une balise titre plus haute est forcément plus importante qu’une balise sous-titre pour le SEO.

 

La bonne façon d’utiliser des balises titres

Ce que John Mueller prend le temps d’expliquer, c’est que les balises d’en-tête sont utiles pour expliquer le sujet du texte, ce qui est leur but principal.

Voici comment John l’explique:

“Si vous avez un gros pavé de texte ou une grande image avec une balise titre au dessus de ces éléments, nous utilisons cette balise pour comprendre le sens du texte ou de l’image et leur importance dans le contenu de la page.

Ce n’est donc pas parce qu’il y aura cinq mots-clés dans ces titres que cette page sera classée pour ces mots-clés.”

 

Les balises titres sont-elles encore des facteurs de positionnement pour le SEO ?

Les balises titres figurent souvent dans les dix premiers éléments des listes recensant les facteurs de classement depuis plusieurs décennies. Mais si vous regardez les pages de résultats des moteurs de recherche (SERP), vous verrez que les balises titres des pages bien classées ne sont pas directement liées au mot-clé tapé dans la barre du moteur de recherche.

L’utilisation correcte des balises d’en-tête a changé. Le bon usage est d’aider les moteurs de recherche à comprendre le contenu. 

Mueller explique que les mots-clés dans les balises titres ne sont pas nécessaires pour le positionnement organique :

“Si votre page devient soudainement plus visible sur une thématique, ce n’est pas parce que vous avez intégré des mots-clés dans les balises titres. C’est parce que Google comprend un peu mieux votre contenu et peut donc envoyer les utilisateurs qui recherchent explicitement la thématique abordée vers votre page.”

Google analyse et comprend très bien votre contenu, même sans balises titres ou avec une balise h2 située au-dessus d’une balise h1.

 

Conclusion

Voici les deux idées clés à retenir:

  • Mueller a expliqué que les mots-clés dans les titres ne vous feront pas nécessairement améliorer votre classement.
  • Les titres sont utiles pour indiquer clairement de quoi parle votre contenu.
  • Google comprend très bien le contenu d’une page sans balise html ou avec des balises positionnées à divers endroits: balises h2 au-dessus de balises h1, pas de balises h1 etc… Les balises de titrage sont une aide pour le crawler de Google.

Ce sont là d’importants enseignements. Les balises titres ne sont plus des facteurs directs de classement mais restent essentiels pour communiquer sur le sujet d’une page web.

Elles aident le crawler de Google à faciliter l’analyse de la structure de votre contenu et sa compréhension.

3.9/5 (7 Avis)

Consultant SEO

Directeur SEO de L'Agence 90

1Commentaire
  • x5francois
    8 janvier 2020 at 14 h 54 min

    Bonjour, merci pour cet article.
    Ceci dit, il est important de respecter la hiérarchie des Hn, ne serait-ce que par respect pour les personnes handicapées visuelles, qui peuvent comprendre la structure d’une page sans voir les éléments graphiques.

Publier un commentaire