Top

L’Inde crée un chatbot WhatsApp pour partager des infos liées au Covid-19

Le gouvernement indien a mis en place un chatbot sur WhatsApp pour aider les citoyens à obtenir des réponses sur la pandémie COVID-19. Le service d’assistance MyGov Corona est conçu pour lutter contre la désinformation concernant le coronavirus qui pourrait aggraver la pandémie.

 

Un chatbot créé par le gouvernement indien

Le chatbot est accessible à tous sur Whatsapp. Il peut fournir des informations sur le coronavirus, son mode de propagation et les mesures à prendre si vous présentez certains des symptômes. Le chatbot tire ses réponses du ministère indien de la santé, ce qui reflète l’objectif central de lutter contre les rumeurs et les fausses histoires qui pourraient se propager au sujet du coronavirus. WhatsApp est très populaire en Inde, ce qui fait d’un chatbot sur la plateforme un bon moyen de partager des informations précises avec la population.

Le chatbot s’inscrit dans le cadre des efforts plus larges du gouvernement pour lutter contre la désinformation autour de la pandémie de COVID-19. Le ministère Electronics and IT a envoyé vendredi un avis demandant explicitement aux sociétés de réseaux sociaux de dire aux utilisateurs de ne pas poster de fausses informations sur la maladie pour informer leurs utilisateurs de ne pas poster de fausses nouvelles qui peuvent créer la panique dans le public et troubler la tranquillité sociale.

“Il a été rapporté dans les médias qu’il y a une tendance à la circulation de fausses informations et au partage de données anonymes liées au Coronavirus dans plusieurs réseaux sociaux, indique l’avis.

“Les intermédiaires sont invités à lancer une campagne de sensibilisation sur leurs plateformes pour que les utilisateurs ne téléchargent/circulent pas de fausses nouvelles/mesures d’information concernant le Coronavirus qui sont susceptibles de créer la panique parmi le public et de perturber l’ordre public et la tranquillité sociale.”

screen chatbot coronavirus inde

Screenshot des informations partagées dans le chatbot WhatsApp

 

Des partenariats avec les chatbots

L’initiative de l’Inde visant à combiner les réseaux sociaux, l’intelligence artificielle et la base de données du ministère de la santé est en train de devenir un modèle standard pour faire parvenir au public des informations précises sur le coronavirus.

Microsoft propose un modèle de chatbot dans le même but, aux prestataires de soins de santé, qui peuvent également se tourner vers le chatbot vocal et textuel interactif d’Orbita ou vers la version gratuite de son assistant virtuel de Hyro, axée sur le coronavirus. La principale différence est que ces chatbots sont intégrés dans les sites web ou les applications vocales des organismes de santé, contrairement à WhatsApp.

Mais l’élément crucial de tous ces systèmes est la précision. Pour être utiles, les chatbots s’appuient sur des sources réputées. La crainte de la désinformation explique pourquoi Alexa et Google Assistant ont retiré de leurs catalogues toutes les applications vocales liées au coronavirus.

5/5 (1 Avis)

Directeur SEO

Je travaille dans le domaine du SEO depuis 2010, année durant laquelle j'ai forgé mes connaissances à travers plusieurs expériences entrepreneuriales. En 2014, j'ai intégré La Redoute dans l'équipe SEO de Renaud Joly et Grégory Florin. J'ai ensuite rejoint l'agence de marketing digital Labelium à Montréal, au Canada, où j'ai occupé le poste de directeur SEO pendant 2 ans. C'est à la suite de cette expérience que j'ai co-fondé l'Agence 90 où je suis directeur SEO.

Pas de commentaires

Publier un commentaire