Top
avis produit update

Product Reviews Update : Le nouvel algorithme Google pour les avis produits et guides d’achat

Google a annoncé une mise à jour de son algorithme de ranking spécifiquement dédiée à la lutte contre les contenus de type avis produits et guides d’achat de qualité médiocre qui pullulent sur le Web. Alléluia !

C’est une nouvelle que beaucoup d’utilisateurs attendaient certainement… Google vient d‘annoncer le déploiement pour la langue anglaise (pour le moment) d’un nouvel algorithme visant à impacter les sites d’avis produits et de guides d’achat totalement pourris, comme il en existe beaucoup trop sur le Web.

La firme de Mountain View affirme dans son annonce qu’elle est consciente que ses utilisateurs portent un intérêt aux évaluations produits qui fournissent des informations détaillées et recherchées, plutôt que des pages web n’affichant seulement qu’une liste de produits avec un contenu textuel faible. C’est pourquoi une amélioration de son algorithme de classement est déployée.

👉 Cette mise à jour est appelée “Product Reviews Update” et a pour objectif de valoriser les contenus d’évaluation de produits qui fournissent une réelle valeur ajoutée à l’utilisateur.

 

L’objectif de cette update

Cette mise à jour de l’algorithme va chercher à mettre plus en avant dans les SERP les évaluations de produits qui fournissent des informations utiles et une véritable recherche personnalisée effectuée par des experts en la matière ou des personnes qui ont réellement utilisé le produit.

La Product Reviews Update pourrait faire revoir aux marques la façon dont elles cherchent à générer des avis de la part des utilisateurs, en accentuant plus sur la qualité, avec des avis d’experts, plutôt que sur la quantité.

Comme à son habitude, Google a fourni quelques indications sur ce que cette mise à jour avait pour objectif, en indiquant que l’accent sera mis sur les contenus d’évaluation qui :

  • Emettent un avis d’expert sur des produits.
  • Montrent à quoi un produit ressemble ou comment il s’utilise, à travers un contenu unique qui va au-delà de la description fournie par le constructeur.
  • Fournissent des analyses chiffrées sur des produits axées sur la performance.
  • Etablissent des comparaisons de produits dans le but d’expliquer quel est le meilleur selon le besoin.
  • Décrivent les avantages et les inconvénients d’un produit en se basant sur des critères réels appuyés par des recherches.
  • Illustrent comment un produit a évolué et ce qu’un nouveau modèle a apporté en termes de fonctionnalités par rapport à l’ancien.
  • Identifient les facteurs essentiels à prendre en considération pour un utilisateur concernant un produit spécifique.

 

Quel est l’impact à prévoir ?

Les sites MFA

Evidemment, la première chose à laquelle on pense, ce sont les sites de type MFA (Made For AdSense) qui sont clairement dans le viseur de cet algorithme et qui polluent les pages de résultats organiques depuis longtemps. Pour les éditeurs de ces sites, le but est de placer leurs pages de contenu dans le haut des résultats Google en y associant des liens d’affiliation. Malheureusement, pour les utilisateurs, ces sites sont synonymes de contenus pourris sans aucune valeur ajoutée pouvant guider sur le choix d’un produit.

mfa 1

Exemple d’une page d’un site MFA

L’exemple ci-dessus illustre une sélection de montres de sport connectées, mais on trouve généralement bien pire ! Surtout dans le secteur des accessoires pour animaux de compagnie, univers de “niche” dans lequel la majorité des résultats de type “comparatifs produits” sont occupés par ce genre de contenu pourri.

mfa 2

Comparatif de coussins pour chien de type MFA

Un changement de stratégie de la part des marques

Comme expliqué plus haut dans cet article, cette update pourrait inciter les marques à générer des avis de professionnels pour leurs produits, plutôt que de miser sur la génération de commentaires en masse provenant d’utilisateurs qui n’ont parfois jamais testé le produit (comme c’est le cas sur Amazon).

 

Une aide pour Google

Ce que Google recherche certainement, c’est effectivement que les marques changent de stratégie de génération d’avis pour aider la firme de Mountain View à filtrer les avis illégitimes et ainsi augmenter la qualité de ses SERP. En effet, depuis plusieurs années il y a eu plusieurs cas d’utilisateurs déposant de faux avis sur des sites de marques, juste pour les punir car ils n’étaient pas d’accord avec elles ou ne les aimaient pas.

💥 En 2020, TikTok a été victime d’une opération massive de dégradation de sa note en Inde qui a fait chuter la note de l’application dans le Google Play Store à 2 étoiles ! En effet, un youtubeur indien avait demandé à tous ses fans d’attribuer la note de 1 étoile à l’application TikTok dans le store de Google. Ce qui a fonctionné ! Conséquence : Google a du supprimer des millions d’avis illégitimes pour réévaluer la note globale de TikTok dans son store d’applications.

En Chine, des étudiants qui participaient à un cours en ligne, à la suite de la fermeture des écoles due au COVID-19, ont compris qu’ils pouvaient faire bannir une application du store Google Play si elle obtenait suffisamment de votes négatifs. Ils ont mis en place cette pratique pour descendre en masse l’application d’e-learning DingTalk, dans le but d’éviter un travail scolaire supplémentaire.

Ce type d’utilisation abusive fait certainement partie des motivations de Google, tandis que le développement massif du e-commerce l’oblige à publier des avis plus approfondis sur les produits, afin de répondre aux besoins des utilisateurs.

Quoiqu’il en soit, cette mise à jour contribue à l’objectif ultime et continu de Google : fournir à ses utilisateurs des résultats en lesquels ils peuvent avoir confiance. Sans quoi, tout le modèle du moteur de recherche de l’entreprise californienne serait en péril.

3/5 (4 Avis)
Partager

Directeur SEO

Je m'appelle Gauthier Caizergues et je travaille dans le domaine du SEO depuis 2010, année durant laquelle j'ai forgé mes connaissances à travers plusieurs expériences entrepreneuriales. En 2014, j'ai intégré La Redoute dans l'équipe SEO de Renaud Joly et Grégory Florin. J'ai ensuite rejoint l'agence de marketing digital Labelium à Montréal, au Canada, où j'ai occupé le poste de directeur SEO pendant 2 ans. C'est à la suite de cette expérience que j'ai co-fondé l'Agence 90 où je suis directeur SEO.

Pas de commentaires

Publier un commentaire