Top
passage ranking faq meme

Passage Ranking : Déploiement aux USA + FAQ

Google vient d’annoncer, via Danny Sullivan sur Twitter, que l’algorithme “Passage Ranking” a été déployé aux Etats-Unis le mercredi 10 février 2021. Un déploiement qui ne touche pour l’instant que les requêtes anglaises. L’occasion de faire un point sur cet algorithme via des FAQ.

Voici le tweet original posté sur le compte Twitter Google SearchLiaison.

On se rafraichit la mémoire

L’algorithme “Passage Ranking”, initialement appelé “Passage Indexing”, avait été l’une des annonces phares de l’évènement Google Search On 2020. Cet algorithme a pour objectif de positionner les passages et extraits présents au sein d’un texte. Ainsi, même si une partie de votre texte ne parle pas forcément du sujet principal, Google pourra mieux l’analyser et la faire ressortir sur des requêtes de longue traîne. Une aubaine pour le SEO, puisque la possibilité qu’un contenu se positionne dans les SERP sur des thématiques différentes se voit renforcer. Selon Google, le Passage Ranking est supposé impacter 7% des requêtes de toutes langues confondues lorsqu’il sera déployé mondialement.

indexation passages google

La FAQ du Passage Ranking

Si vous vous demandez comment le Passage Ranking va impacter votre site et ce que vous devez faire pour exploiter cet algorithme, le Search Engine Journal avait organisé un webinaire en novembre 2020 avec Martin Splitt de chez Google, afin d’apporter des précisions sur ce que cette évolution allait impacter. Notre agence SEO a décidé de vous résumer cette vidéo à travers une FAQ complète sur le Passage Ranking.

Comment fonctionne Passage Ranking ?

Avant Passage Ranking, l’algorithme de Google identifiait le contenu principal d’une page web en ignorant des éléments comme la navigation, le footer etc… Une fois ce contenu identifié, Google tente de déterminer de quoi parle la page. Considérons ensuite qu’un site comporte des pages qui couvrent chacune des thématiques bien précises. Par exemple, les variétés de légumes. Il sera facile pour Google de cerner la page qui parle de tomates, celle qui traite des concombres, celle qui parle d’avocats etc…

⚠️ Mais imaginons que le webmaster de ce site ait décidé de créer, en plus de ces pages spécifiques dédiées aux variétés de légumes, une énorme page généraliste qui parle aussi de toutes ces variétés de légumes à la fois (à travers un long contenu), quelle est la thématique principale de cette page ? Alors bien sûr, vous allez me dire, les légumes ! Mais si un internaute se met à rechercher une information très spécifique sur une variété de légumes, comme les tomates, cette page généraliste ne va pas bien se positionner, car en termes de ranking, Google va privilégier la page du site spécialement dédiée aux tomates.

mackey south park meme

Historiquement, l’algorithme de Google était limité en termes de compréhension du langage car il considérait que le contenu long couvrant de façon générale toutes les sortes de légumes n’allait pas se positionner aussi bien dans les SERP que la page dont le contenu couvre spécifiquement les tomates et qui se concentre sur la requête soumise par l’utilisateur.

  1. Avec l’avènement du Passage Ranking, Google est désormais capable de dire qu’une page au contenu long, traite des légumes en général, et que l’un de ses passages est spécifiquement dédié aux tomates.
  2. L’algorithme Passage Ranking va alors comparer le passage dédié aux tomates faisant partie du contenu long, avec la page du même site qui se consacre exclusivement à la thématique des tomates.
  3. Cela va ainsi permettre à Google d’être plus granulaire dans son analyse des pages web, et de se dire que bien que ce contenu ne soit qu’un passage d’une page, il apporte des informations pertinentes sur les tomates, alors que la page dédiée apporte d’autres types d’informations.
  4. Ces deux contenus vont alors être positionnés sur des requêtes différentes dans les SERP.

👉 Passage Ranking va donc permettre à des contenus longs de se positionner sur de nouvelles requêtes long tail sur lesquelles Google était incapable de les positionner auparavant.

Le Passage Ranking est-il bénéfique pour les contenus longs ?

Le Passage Ranking est une évolution dans la manière de positionner les pages dans les SERP. Cet algorithme va permettre de positionner des petites portions d’un contenu long sur des requêtes de longue traine dans les résultats de recherche organiques de Google.

Que doivent changer les créateurs de contenu ?

Martin Splitt indique que ce changement est totalement interne à Google, et que les webmasters n’ont pas à changer quoique ce soit à leur site web, que ce soit dans le contenu des articles ou dans les balises de données structurées.

💡 Attention, si Google déploie cet algorithme, c’est qu’il a parfois du mal à comprendre le sens des textes trop longs et mal structurés. En ce sens, nous vous conseillons de lui faciliter la tâche en rédigeant vos textes en petits paragraphes en fonction de vos sous-thématiques.

Devez-vous modifier vos balises Hn ?

Martin Splitt précise que construire vos balises heading dans le but de communiquer de quoi traite la section est utile pour Google. Cela facilitera les systèmes automatisés de la firme de Mountain View à interpréter votre texte. Cependant, même si vos balises Hn ne sont pas directement liées au contenu de leur section, Google sera tout de même en mesure d’identifier sur quelles requêtes le contenu sera pertinent en termes de ranking.

Cela va-t-il impacter les e-commerces ?

Il y a peu de chances pour que le Passage Ranking impacte les pages catégories des sites de e-commerce. En effet, ces pages présentent généralement peu de contenus longs pouvant être disséqués en passages. De plus, dans le cadre d’une requête transactionnelle, c’est la fiche produit qui aura vocation à se positionner dans les SERP. En revanche, des pages de contenus ou de blog d’un e-shop sont bien entendues concernées par le Passage Ranking.

Quelle est la différence entre Featured Snippet et Passage Ranking ?

Le featured snippet reprend une réponse courte et complète présente au sein d’un texte afin de l’afficher en Position 0. Cette Direct Answer (réponse directe) signifie que la requête peut être répondue de manière concise, en quelque phrases seulement. Ce résultat permet à l’utilisateur de prendre connaissance de la réponse directement dans la SERP sans avoir à cliquer sur le résultat pour accéder au site.

A l’inverse, un résultat de type “passage” correspond à une page n’apportant pas nécessairement une réponse concise et se rapporte à un résultat classique de type “lien bleu”. En d’autre mots, une texte plus long, plus riche, plus fouillé.

Martin Splitt ajoute que les featured snippets et les résultats de type “passages” correspondent à deux systèmes complètement différents au sein de l’algorithme interne de Google.

Enfin, le chargé des relations avec les développeurs pour les sujets Search chez Google, a affirmé qu’il ne savait pas s’il était possible qu’un même contenu soit positionné simultanément en featured snippet et en passage ranking.

Y a t-il une différence entre sous-thématiques et les passages ?

Les sous-thématiques servent de référence à Google pour afficher plusieurs résultats pour des requêtes larges. En effet, l’entreprise californienne utilise des réseaux neuronaux pour comprendre les sous-thématiques autour d’un intérêt spécifique. Ce qui permet au moteur d’afficher à l’internaute une grande variété de contenus lorsqu’il soumet une requête de recherche large. Par exemple, si vous recherchez “appareil d’exercice pour la maison”, Google est capable de d’identifier les sous-sujets comme “appareils pas cher”, “les meilleurs appareils”, “les meilleurs exercices à faire à la maison” ou encore “des idées de petits espaces pour faire votre salle de sport”, et ainsi vous afficher des résultats variés dans votre SERP.

Martin Splitt affirme donc que les sous-thématiques et les passages sont deux choses différentes. La sous-thématique permet à Google de comprendre la requête. Les passages sont exclusivement dédiés au ranking et permettent, non pas de comprendre un contenu, mais de le positionner.

Quel rapport entre BERT et Passage Ranking ?

BERT est une manière de comprendre les requêtes longues en prenant en compte le contexte des différents mots entre eux. Bien évidemment, Google a besoin de comprendre le contenu d’une page avant de le positionner. Ce sont deux choses différentes.

Martin Splitt indique que l’algorithme BERT et Passage Ranking sont deux systèmes différents chez Google. Cependant, il n’y a pas vraiment de séparation entre les systèmes. Tout est interconnecté. En effet, avant que Passage Ranking ne positionne un contenu, BERT est nécessaire pour interpréter de quoi il parle. BERT va extraire les concepts et entités derrière les mots qui composent une requête afin de déterminer comment ces derniers sont liés entre eux. Ce procédé va permettre à Google de comprendre le contenu. Le Passage Ranking va ensuite intervenir pour le positionner.

Sous quel format les passages apparaissent dans les SERP ?

Passage Ranking génère des résultats classiques avec un lien bleu. Ne vous attendez donc pas à voir figurer des formats de type résultats enrichis (People Also Ask, Direct Answer etc…).

Quid des sites avec un contenu mal structuré ?

Martin Splitt indique que les sites avec des contenus mal structurés ne se verront pas attribuer un boost SEO par l’algorithme Passage Ranking.

Doit-on privilégier le traitement de plusieurs sous-thématiques à travers un contenu long ?

Imaginons que vous décidiez de traiter de sous-sujets hyper précis (avec quelques recherches par mois), est-ce qu’il vaudrait mieux que vous créiez une seule grosse page regroupant toutes les thématiques relatives ? Ou devez-vous dédier une page/contenu par sous-thématique ?

A cette interrogation, Martin Splitt indique qu’il ne peut pas affirmer que le fait de regrouper tous les sous-sujets sur un seul et même contenu serait une stratégie payante pour le SEO. Bien que Passage Ranking aide les passages de ces contenus longs à se positionner dans les SERP, cet algorithme reste un système automatisé. C’est pourquoi, veillez à offrir au moteur de Google un contenu clair et structuré dont le sujet est facile à identifier.

Visionner l’intégralité de ce webinaire

5/5 (1 Avis)

Directeur SEO

Je m'appelle Gauthier Caizergues et je travaille dans le domaine du SEO depuis 2010, année durant laquelle j'ai forgé mes connaissances à travers plusieurs expériences entrepreneuriales. En 2014, j'ai intégré La Redoute dans l'équipe SEO de Renaud Joly et Grégory Florin. J'ai ensuite rejoint l'agence de marketing digital Labelium à Montréal, au Canada, où j'ai occupé le poste de directeur SEO pendant 2 ans. C'est à la suite de cette expérience que j'ai co-fondé l'Agence 90 où je suis directeur SEO.

Pas de commentaires

Publier un commentaire