Top

Google ne différencie pas le contenu UGC du contenu original

Google ne différencie pas le contenu UGC du contenu publié par le webmaster d’un site, en termes de ranking.

Dans une vidéo faisant partie de la série des Ask Google Webmasters, John Mueller de chez Google a expliqué que, pour le ranking, Google ne traite pas différemment le contenu d’une page publié par le webmaster, du contenu UGC (User Generated Content) qui se réfère aux contenus publiés par les internautes (commentaires, discussions de forums etc…).

Google considère ces deux types de contenus comme le contenu que vous voulez voir apparaître sur votre page. Par conséquent, ils seront considérés à valeur égale pour le positionnement SEO de la page.

👉 Dans cette vidéo publiée sur YouTube, voici la question initiale à laquelle John a répondu :

“Google positionne les sites en fonction de la pertinence et la qualité de leurs contenus (entre autres). Cette démarche s’applique-t’elle aussi au contenu UGC ?”

question-contenu-ugc-google

 

💡 Qu’est-ce que le contenu UGC ?

Le contenu UGC (User Generated Content) est considéré comme tout type de contenu ajouté à une page par des utilisateurs, après que la page ait été publiée. Cela peut prendre la forme de commentaires à la fin d’un article, de fils de discussions entre plusieurs internautes, de forums ou même de pages entières dont le contenu a été écrit par des utilisateurs du site.

La réponse de John

Bien qu’il y ait plusieurs formes de contenus UGC, Google les traite de la même façon que le contenu orignal publié par l’auteur de la page.

John Mueller précise cependant que le contenu UGC doit être affiché sur une page selon les standards de publication et de qualité imposés par le propriétaire du site. En d’autres termes, n’acceptez pas automatiquement tous les commentaires publiés par les utilisateurs.

Voici la réponse de John en détails :

“De manière générale, Google ne différencie pas le contenu que vous écrivez en tant que webmaster, du contenu que vos visiteurs écrivent et publient sur vos pages. Si vous décidez d’afficher des contenus rédigés par vos visiteurs, c’est que vous êtes d’accord pour qu’ils soient visibles sur votre site. C’est un indicateur que nous prenons en compte pour le ranking de votre page”.

➡️ Pour résumer, si recevez beaucoup de commentaires sur vos articles ou que beaucoup de fils de discussions sont créés, faites bien attention à ce qu’ils soient de qualité, car une fois publiés sur votre site, Google les considérera comme des contenus que vous avez validés. D’où le même traitement avec le contenu que vous avez rédigé par vous-même.

Modérez votre contenu UGC

John Mueller ajoute que les propriétaires de site peuvent accepter sans souci les contenus UGC, du moment qu’ils ne présentent pas de risque pour le positionnement organique du site.

Si vous ne pouvez pas modérer manuellement certains contenus générés par vos utilisateurs, cela peut être le cas de fils de discussions dans des forums ou même de commentaires (même s’il est fortement recommandé des les valider à la main), John conseille de bloquer ces contenus de l’indexation Google jusqu’à ce qu’ils aient été validés par vos soins.

Voici précisément ce qu’il indique :

“Une manière simple d’éviter que certains contenus UGC polluent vos pages est de les bloquer de l’indexation Google jusqu’à ce que vous validiez leur qualité manuellement. Cela peut se faire via l’insertion de la balise robot noindex dans ces sections de contenus UGC.”

Une fois ces contenus validés, vous pourrez enlever cette balise noindex.

🔗 Et les liens dans tout ça ?

John Mueller conclut cette vidéo par des précisions concernant les liens sortants pouvant être ajoutés dans les contenus UGC.

Bien que beaucoup de sites interdisent l’ajout d’un lien sortant qui accompagne le commentaire d’un article ou le message dans le forum, John rappelle que ceux qui l’autorisent doivent utiliser l’attribut UGC créé spécialement à cet effet en 2019.

John rappelle que vous ne pouvez pas vous porter garant des liens sortants associés aux contenus UGC. C’est pour cela qu’il est conseillé d’indiquer clairement à Google, via l’attribut rel=“ugc” que ces liens sont associés à ce type de contenu et ne sont pas ajoutés de votre plein gré.

meme-contenu-ugc

⚙️ Notre avis

L’objectif de cette vidéo est plutôt clair : encourager les webmasters à utiliser l’attribut rel=“ugc” pour tous leurs liens sortants associés à du contenu UGC.

Cependant, à travers cette vidéo et la question soigneusement sélectionnée, il est intéressant de constater le double discours de Google :

  • D’un côté, John Mueller affirme que le contenu UGC est traité comme le contenu original de votre page car c’est vous qui l’avez validé. Sa qualité a donc été approuvée par vos soins.
  • Mais en ce qui concerne les liens sortants, il affirme que vous ne pouvez pas vous en porter garant. D’où la nécessité d’ajouter l’attribut rel=“ugc” pour aider Google à les identifier.

👉 Pourtant, lorsque vous modérez et validez un contenu d’un utilisateur, vous jetez un œil au contenu et au lien associé, ce qui revient à valider la qualité des deux.

Google aurait-il du mal à identifier par lui-même les liens sortants placés dans les contenus UGC ?

L’intégralité de la vidéo est disponible ci-dessous.

5/5 (1 Avis)

Directeur SEO

Je m'appelle Gauthier Caizergues et je travaille dans le domaine du SEO depuis 2010, année durant laquelle j'ai forgé mes connaissances à travers plusieurs expériences entrepreneuriales. En 2014, j'ai intégré La Redoute dans l'équipe SEO de Renaud Joly et Grégory Florin. J'ai ensuite rejoint l'agence de marketing digital Labelium à Montréal, au Canada, où j'ai occupé le poste de directeur SEO pendant 2 ans. C'est à la suite de cette expérience que j'ai co-fondé l'Agence 90 où je suis directeur SEO.

Pas de commentaires

Publier un commentaire