Top
google-meet-ia-reduire-bruit

Google Meet ajoute une IA pour réduire le bruit

Selon un rapport de VentureBeat, Google a commencé à employer une IA visant à filtrer les sons ambiants qui parasitent les appels de Google Meet. La fonction de réduction du bruit, annoncée pour la première fois par Google en avril, utilise l’intelligence artificielle pour identifier et atténuer les bruits de fond qui peuvent rendre un appel difficile à comprendre.

Silence, ça tourne !

La fonction de réduction du bruit supprime essentiellement tout son qui n’est pas une voix humaine parlant près du microphone. Comme le montre la vidéo ci-dessous, cela peut optimiser un appel dans un environnement bruyant en un appel qui pourrait tout aussi bien se dérouler dans une pièce calme de la maison. L’IA fonctionne en analysant rapidement tous les sons transmis par l’appel. En utilisant des techniques de Machine Learning (d’apprentissage automatique) dans Google Cloud, l’IA de Google Meet marque et identifie les données représentant ce que dit le locuteur, et supprime tout le reste.

👉 Cependant, tout n’est pas encore tout à fait au point. Comme indiqué dans les commentaires de la vidéo, la technologie peut également supprimer par inadvertance des sons intentionnels, comme une guitare jouée, de l’appel.

💬 “Pour limiter les interruptions de votre réunion, Meet peut désormais filtrer intelligemment les distractions de fond, comme les aboiements de votre chien ou les frappes de touches lorsque vous prenez des notes sur la réunion”, explique Google dans son annonce. L’annulation du bruit commencera à être déployée dans les semaines à venir pour les clients de G Suite Enterprise et G Suite Enterprise for Education, en commençant par les utilisateurs du web, puis les utilisateurs mobiles”.

Selon Serge Lachapelle, le directeur des produits G Suite, la technologie utilisée s’appelle “de-noiser” et est toujours en cours de développement. C’est pourquoi il y a parfois des distorsions de la voix du locuteur lorsque l’IA essaie d’éliminer des bruits sans rapport. La technologie sera fréquemment mise à jour dans un avenir proche, notamment pour mieux distinguer les différents types de sons humains. Les bruits de machine sont plus faciles à détecter qu’un enfant qui crie en arrière-plan pour que l’IA puisse les éliminer, par exemple. La nouvelle fonction est encore en cours de déploiement, mais elle sera activée par défaut pour les utilisateurs, avec la possibilité de la désactiver si nécessaire.

L’IA au service du son

Le potentiel est énorme pour une IA capable de distinguer les sons pertinents lors d’une conversation. C’est une action que les humains font instinctivement, en filtrant le bruit d’une fête pour entendre un orateur spécifique, par exemple, mais c’est beaucoup plus difficile à reproduire pour des machines et des technologies. La fonction d’annulation du bruit complète un autre projet de Google, qui utilise l’IA pour lisser les messages vidéo Duo. Pour Duo, Google a créé un nouvel algorithme WaveNetEQ qui peut apprendre à combler de brefs trous dans la transmission du son avec des sons qui correspondent suffisamment pour faire croire aux auditeurs qu’aucune donnée n’a été perdue pendant l’appel.

Une application plus directe de la technologie d’annulation du bruit pourrait se faire via le Google Assistant.

L’activation erronée des assistants vocaux est un incident très courant En effet, près des deux tiers des utilisateurs d’assistants vocaux constatent une activation de l’appareil, sans l’avoir demandé, au moins une fois par mois. Et ce n’est que les fois où ils le remarquent. Discerner un locuteur humain lorsqu’il y a beaucoup de bruit est l’une des raisons pour lesquelles Google a lancé aux Etats-Unis la fonctionnalité “Hey Google” sensitivity. Ce contrôle permet aux utilisateurs de modifier la précision nécessaire pour réveiller l’assistant vocal.

hey google sensitivity

➡️ Bien entendu, toutes ces améliorations visent une chose : permettre à Google Meet de proposer des appels gratuits aussi qualitatifs que Zoom. Surtout que la confinement lié au Covid-19 a engendré la démocratisation du télétravail et des appels en visioconférence.

5/5 (1 Avis)

Directeur SEO

Je m'appelle Gauthier Caizergues et je travaille dans le domaine du SEO depuis 2010, année durant laquelle j'ai forgé mes connaissances à travers plusieurs expériences entrepreneuriales. En 2014, j'ai intégré La Redoute dans l'équipe SEO de Renaud Joly et Grégory Florin. J'ai ensuite rejoint l'agence de marketing digital Labelium à Montréal, au Canada, où j'ai occupé le poste de directeur SEO pendant 2 ans. C'est à la suite de cette expérience que j'ai co-fondé l'Agence 90 où je suis directeur SEO.

Pas de commentaires

Publier un commentaire