Top
decla google

Comment Google considère un texte créé par l’IA ?

Google a fait plusieurs déclarations via son compte Twitter Search Liaison sur la manière dont il considère du texte créé par une IA.

Pour cela, prenons l’exemple du site web de la société de services financiers Bankrate, qui a fait couler beaucoup d’encre dans la sphère SEO. En effet, cette société utilise l’IA pour rédiger certains de ses contenus textuels de son site internet et l’assume complètement puisque ces contenus ne sont pas cachés.

Cela a fait réagir la firme de Mountain View et notamment Danny Sullivan qui a répondu à la communauté SEO à propos de l’utilisation de l’IA via le compte Twitter Google Search Liaison.

Voici le tweet qui a fait réagir Danny Sullivan :

Pour ceux qui ne parlent pas anglais, ce tweet de Tony Hill, vu par plusieurs dizaines de milliers de twittos, dit que « http://BankRate.com, un des plus importants sites financiers sur le web a commencé a utiliser l’IA pour rédiger certains de ses contenus. Un tournant crucial dans le Web et le monde du SEO. »

Tony Hill a par la même occasion partagé un screenshot dans lequel on peut voir que Bankrate déclare « cet article a été généré par une technologie automatisée et relu et vérifié par l’un de nos rédacteurs. »

Pas de problème pour Google si ce contenu est utile !

Via son compte Twitter Google Search Liaison, Google a déclaré : « Comme nous l’avons dit précédemment lorsque nous avons été interrogés sur l’IA, le contenu créé principalement pour le classement des moteurs de recherche, quelle que soit la manière dont il est fait, est contraire à nos directives. Si le contenu est utile et créé pour les gens d’abord, ce n’est pas un problème. »

💡 Danny Sullivan a accompagné cette réponse en faisant référence à d’anciens tweets sur l’utilisation de l’IA mais globalement ce qu’il faut comprendre c’est que ça ne pose pas de problème à Google de pondre un contenu avec une IA du moment que ce contenu est utile et apporte une valeur ajoutée aux utilisateurs.

👉 Il est donc fortement recommandé de faire relire et vérifier ce type de contenu par un humain !

Danny Sullivan est ensuite revenu sur les directives EEAT en déclarant que les systèmes de Google identifient plusieurs signaux pour récompenser les contenus répondant aux critères Experience – Expertise – Authoritativeness – Trustworthiness. Si vous vous amusez à générer plein de contenus automatisés avec une IA juste pour ranker dans les moteurs de recherche, ils auront peu de chances de répondre à ces critères.

5/5 (2 Avis)
Partager

Directeur SEO

Je m'appelle Gauthier Caizergues et je travaille dans le domaine du SEO depuis 2010, année durant laquelle j'ai forgé mes connaissances à travers plusieurs expériences entrepreneuriales. En 2014, j'ai intégré La Redoute dans l'équipe SEO de Renaud Joly et Grégory Florin. J'ai ensuite rejoint l'agence de marketing digital Labelium à Montréal, au Canada, où j'ai occupé le poste de directeur SEO pendant 2 ans. C'est à la suite de cette expérience que j'ai co-fondé l'Agence 90 où je suis directeur SEO.

Pas de commentaires

Publier un commentaire