Top
pagerank google

5 fausses idées reçues sur le PageRank

Le Google PageRank est l’un des éléments qui a été au commencement de tout dans la jeune histoire du SEO. Cette composante était déjà mentionnée dans le tout premier article universitaire publié par Sergey Brin et Lawrence Page (connu sous le diminutif Larry) lorsque les deux fondateurs de Google étaient encore étudiants à Stanford. Cette publication posait pour la première fois les fondations de ce qu’allait devenir le plus célèbre moteur de recherche du monde.

Le PageRank définit l’importance, la crédibilité et le poids d’une page web, en se basant sur le type de backlinks qu’elle reçoit. Plus votre profil de backlinks sera de qualité, par le biais de liens provenant de sites populaires, et plus vous aurez de chances de vous positionner dans le haut des résultats organiques.

Nous savons parfaitement à quel point il est important de recevoir de liens de qualité et thématique. Le poids associé à votre page web en raison de son profil de liens entrants peut améliorer ou baisser son positionnement SEO.

Depuis que l’existence du PageRank a été annoncée officiellement, les spécialistes SEO et la communauté n’ont cessé de jouer avec en essayant d’attribuer aux pages de leurs sites un maximum d’autorité.

Durant sa longue histoire en tant que facteur de positionnement vital, le PageRank a été entouré d’une multitude d’idées reçues souvent fausses. Dans cet article, nous allons donc lever le voile sur les 5 plus grosses erreurs lorsque le terme de PageRank se glisse dans la discussion.

 

Le PageRank est une métrique qui n’a plus d’importance

C’est en 2016 que la consultation publique du PageRank via le PageRank Toolbar a été stoppée par Google. Avant cela, la dernière mise à jour disponible datait de 2013 et il fallait remonter à 1999 pour l’introduction officielle de cette métrique par Google.

A l’ère d’internet où tout évolue sans cesse laissant place à une obsolescence de plus en plus rapide, n’importe quel outil ou programme informatique peut devenir dépassé en l’espace de quelques semaines. Prêter attention à un outil algorithmique datant de 1999 comme le PageRank peut donc apparaître comme une perte de temps.

Habituellement, nous serions d’accord avec ce constat, mais pas dans le cas du PageRank.

Premièrement, le PageRank représente dans la plupart des cas une des pierres angulaires de tout le système de ranking de Google. Le PageRank (PR) avait été créé à l’origine avec un objectif précis: aider les utilisateurs à éviter les résultats poubelles (non pertinents) dans leurs recherches. Et il a rempli cette fonction merveilleusement pendant plusieurs années.

Deuxièmement, le PageRank d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec celui de 1999. La formule du PageRank a été mise à jour en profondeur au fil des années dans le but de refléter les évolutions du paysage digital.

Et surtout, il y a aussi le fait que le brevet officiel lié au PageRank et à son utilisation ait été prolongé par Google. Preuve que facteur de positionnement est toujours en vie  et représente un facteur crucial pour l’importance de vos pages.

 

Google n’utilise plus le PageRank  étant donné qu’il ne communique plus sa mise à jour publiquement

Avant toute chose, le PageRank n’a jamais fait l’objet d’une annonce d’arrêt officiel de la part de Google. C’est son accès au grand public via le PageRank Toolbar qui a été stoppé en 2016.

pagerank toolbar

Le PageRank Toolbar qui communiquait le score de PageRank d’une page web.

 

Gardez bien à l’esprit que Google utilise toujours le PageRank après toutes ces années.

La confusion est nourrie par le fait que le PageRank Toolbar ait été arrêté officiellement en 2016. Il faut bien avouer qu’avoir à disposition le PageRank de chaque pages du web était bien pratique. Mais cela incitait souvent les entreprises et les agences SEO à mener des stratégies de netlinking abusives en acquérant des liens artificiellement venant de sites puissants.

Cette tendance à vouloir tromper l’algorithme Google a incité la firme de Mountain View et d’autres moteurs de recherche à introduire l’attribut “nofollow”. Cet attribut permet de stopper la diffusion du PageRank à travers certains liens afin d’assurer que des backlinks provenant de sites toxiques ne soient pas pris en compte et n’impactent pas la popularité de vos pages.

Mais même après l’introduction du NoFollow, une économie entière orientée vers l’acquisition de liens artificielles a vu le jour, boostée par les pratiques toujours plus intensives des entreprises et grandes marques. Cette tendance a finalement atteint un point de non retour lorsque Google a décidé de sévir en octroyant des pénalités de visibilité sévères à de grands groupes suite à leurs stratégies de netlinking abusives.

 

Il est impossible d’évaluer la qualité d’une page

Depuis la disparition du PageRank Toolbar, il n’y a aucun moyen d’évaluer le poids d’une page. C’est un fait malheureusement irréfutable. Aucune entreprise ou petits génies du développement web ne peuvent affirmer savoir précisément comment est calculé le PageRank afin de le reproduire.

En revanche, il existe plusieurs alternatives au PageRank auxquelles il peut être intéressant de jeter un œil. Les deux plus populaires étant le Page Authority de Moz et l’URL Rating d’Ahrefs.

Ces outils ont été construits avec comme objectif de remplacer le PageRank dans l’esprit des utilisateurs. Ces deux métriques tentent de fournir à leurs utilisateurs un moyen facile de comprendre l’autorité d’une page en fonction du nombre et de la qualité de ses backlinks.

Chacune de ces alternatives utilisent des algorithmes spécifiques qui tentent de se rapprocher au maximum de ce que l’actuel PageRank de Google pourrait être.

 

Le PageRank a perdu de son poids

Le PageRank a vu son impact diminuer comparé aux centaines de facteurs de positionnement utilisés par Google pour déterminer la visibilité SEO d’une page.

La question que l’on pourrait donc se poser serait, cela est-ce réellement utile d’avoir ces alternatives au PageRank disponibles? Vu qu’il y a des centaines de facteurs que Google utilise pour déterminer les positionnements, peut-on littéralement affirmer que les backlinks sont aussi importants qu’ils ne l’étaient jadis?

Pour éclaircir ce mystère, nous nous sommes penchés sur une étude réalisée par un autre outil SEO qui calcule aussi sa propre alternative au PageRank, SEO PowerSuite. Le résultat de cette analyse a montré une forte corrélation entre le InLink Rank des pages (alternative du PageRank made in SEO PowerSuite) et leurs positions dans les SERP. Plus le profil de backlinks était de qualité et plus la page se positionnait haut dans les résultats des moteurs de recherche.

Les backlinks jouent donc toujours un rôle prépondérant dans la stratégie SEO que vous menez.

Par conséquent, nous vous conseillons de garder un œil en permanence sur les liens que reçoivent vos pages grâce aux différents outils SEO cités ci-dessus.

 

Vous ne pouvez pas influer sur votre score de PageRank

Evidemment, même si vos pages ont un score de PageRank attribué, il est légitime de se poser la question suivante: comment influencer le PageRank? Quelles actions mettre en place pour améliorer le score de mes pages?

En dehors de l’acquisition de liens thématiques de qualité, il est difficile de savoir exactement comment augmenter son score de PageRank. En revanche, nous pouvons identifier les choses cruciales à respecter si vous voulez éviter que vos pages voient leur PageRank diminuer.

 

Lancez une analyse de backlinks

Nous avons déjà expliqué que les backlinks étaient importants pour votre positionnement web. En utilisant un outil comme Ahrefs, Majestic ou Moz vous verrez le type de liens que vos pages reçoivent. Vous serez donc en mesure de gérer votre profil de backlinks bien plus efficacement.

 

N’éloignez pas trop vos pages importantes de la page d’accueil

Une règle d’or consiste à assurer qu’un utilisateur ne doit jamais être obligé d’effectuer plus de 3 clics depuis votre page d’accueil pour accéder à un contenu. Assurez-vous que les pages importantes restent proches dans l’architecture de celles qui ont un fort PageRank et faites en sorte d’intégrer un fil d’Ariane pour faciliter la navigation.

 

Construisez vos ancres de texte avec des mots-clés pertinents

Nous vous conseillons de créer de ancres de texte avec des mots-clés sur lesquels vous voulez être visible (tout en variant au maximum les ancres). Il en résultera deux choses essentielles:

  • Cela laissera vos utilisateurs s’orienter eux-mêmes vers les liens qui les intéressent (avec une ancre optimisée, ils savent déjà de quoi la page de destination va parler)
  • Cela vous aidera à améliorer vos positions dans les moteurs de recherche pour les mots-clés importants

Placer intelligemment des mots-clés dans vos ancres de texte est un excellent moyen d’indiquer aux moteurs de recherche de quoi parle le contenu de vos pages.

 

Placez vos liens avec précaution

Essayez de toujours connaître les liens qui vous apportent le plus de poids. Les liens que vous placerez dans le corps de votre contenu auront plus d’impact que des liens de navigation placés dans les menus de site. Assurez-vous également de ne pas intégrer trop de liens sortants dans vos pages, sans quoi votre PageRank interne diminuerait au profit de pages d’autres sites.

 

Diffusez le PageRank entre vos pages pertinemment

Utilisez l’attribut NoFollow et placez vos liens intelligemment pour faire en sorte que vos pages importantes soient celles qui recevront le plus de PageRank. Pour cela il existe des outils comme Cocon.se qui vous permettent de visualiser sous forme de Mindmap comment le PageRank est distribué entre les pages de votre site afin d’optimiser votre maillage interne.

exemple cocon.se

Dans ce Mind Map de site extrait de Cocon.se nous remarquons que la page d’accueil représentée par le gros rond central est la page avec le plus de PageRank

 

Réalisez un audit technique

En effectuant une audit technique de votre site, vous pouvez analyser son maillage interne et identifier les pages en erreur renvoyant le code 404 ou 410 qui entravent la diffusion du PageRank.

 

Prêtez attention aux mentions sans liens

De en plus d’experts SEO affirment que Google prend en considération les mentions sur le web relatives à votre marque même sans aucun lien vers votre site. Cela n’est pas illogique car la firme de Mountain View favorise désormais l’intention des utilisateurs avant tout autre chose. Cependant, nous vous conseillons d’exploiter ces mentions sur les réseaux sociaux et sites web en demandant l’intégration de backlinks. Pour cela, des outils de Social Listening comme Mention vous permettent de recevoir des alertes à chaque fois que votre marque en mentionnée sur le web et les réseaux sociaux. L’occasion parfaite pour aller réclamer des liens de qualité et améliorer votre PageRank.

 

Conclusion

Le PageRank est toujours considéré comme l’une des principales métriques par Google dans son calcul de positionnement. Toute cette histoire a commencé 1999, et cela représente toujours une des pierres angulaires du SEO.

Depuis que son score ait été fermé au public à travers le PageRank Toolbar, des centaines de nouveaux facteurs de positionnement sont apparus comme le poids des images, la vitesse des pages sur mobile ou encore l’intégration de balises de données structurées. Recevoir des backlinks de qualité reste cependant plus important que jamais.

Heureusement, grâce à un grand nombre d’outils disponibles sur le marché comme Ahrefs, Moz ou Majestic il est possible d’analyser tous les liens que vos pages reçoivent afin d’en identifier les plus puissants pour votre visibilité.

5/5 (3 Avis)
Partager

Consultant SEO

Directeur SEO de L'Agence 90

Pas de commentaires

Publier un commentaire