Top
url seo

Longueur d’URL et SEO : quel impact ?

Est-ce que la longueur de votre URL a un impact sur votre SEO ? Evidemment, avoir une URL concise peut être moins fouillis, mais y a-t-il un bénéfice sur vos positions organiques ?

C’est ce à quoi John Mueller de chez Google a tenté de répondre dans une vidéo #AskGooglebot que vous pouvez visionner à la fin de notre article.

 

Le mythe de l’URL courte

Google préfère-t-il les URL courtes aux URL longues ? C’est un mythe du SEO qui perdure encore aujourd’hui chez beaucoup de professionnels.

Cette longueur d’URL était l’objet de la discussion dans la vidéo postée par Google sur YouTube.

Voici la question posée à John Mueller à ce propos dans la vidéo :

“Est-ce que les URL courtes ont un impact positif sur le SEO par rapport aux URL plus longues ?”

Dans la réponse de John Mueller, nous apprenons que la longueur d’une URL ne joue pas de rôle pour votre référencement. En revanche, elle peut avoir un impact dans une situation bien spécifique. Voici la réponse de John :

“La longueur d’une URL n’est pas importante pour le SEO. Sauf dans une situation précise.”

 

Gardez votre URL sous les 1000 caractères

John Mueller indique qu’il est préférable de ne pas dépasser 1000 caractères pour une URL (normalement ça devrait aller…). En effet, il est plus facile pour Google de tracker la data d’une URL en-dessous de 1000 caractères.

Du coup, la longueur d’une URL ne compte pas pour le SEO. Google utilise les URL comme des identifiants. Peu importe leur longueur. Les URL sous 1000 caractères sont plus faciles à analyser pour Google. Enfin, notons que nombre de répertoires dans l’URL en utilisant des slashes (/) n’est pas quelque chose qui aura un impact.

 

Un rôle à jouer lors d’une canonique

La seule situation où la longueur d’une URL joue a un rôle pour les systèmes de ranking de Google est lors d’une canonicalisation.

💡 Lorsque plusieurs URL similaires affichent le même contenu sur leur page, Google va consolider tous les signaux de ces pages vers une seule URL. Cette URL est considérée comme la canonique que les utilisateurs verront dans leurs résultats de recherche Google (SERP).

Dans ce processus visant à décider quelle URL choisir comme canonique et afficher dans les résultats, Google considère la longueur de l’URL comme un facteur impactant.

Voici ce que dit précisément John Mueller :

“Je peux actuellement affirmer qu’il y a une partie dans nos systèmes où la longueur d’une URL joue un rôle. Cette partie est la canonicalisation. Cette canonicalisation intervient lorsque nous trouvons plusieurs contenus similaires affichés sur différentes pages/URL de votre site. Dans ce cas, nous devons choisir une URL à utiliser pour l’indexation. Si nous identifions une URL plus courte et plus compréhensible que les autres, nos systèmes auront tendance à choisir celle-ci.”

👉 Evidemment, vous pouvez indiquer à Google l’URL que vous voudriez voir apparaitre dans les résultats de recherche en intégrant vous-même des balises canoniques.

John Mueller ajoute que la canonicalisation n’est pas relative au ranking/positionnement de votre page. Cela affecte l’URL qui sera affichée dans les SERP. Par conséquent, la longueur ou la structure de votre URL ne jouera pas de rôle pour le SEO, peu importe qu’elle comporte des répertoires avec des slashes (/) ou non. Vous pouvez utiliser la structure d’URL que vous souhaitez.

Ce focus mis sur les répertoires et les slashes dans les URL réfère à un autre mythe du SEO stipulant que les URL avec une structure réduite se positionnerait mieux.

 

La structure n’a pas d’importance

Dans beaucoup de cas, des sites décident de raccourcir leurs URL en n’affichant pas la structure et les répertoires.

Par exemple, une URL comme : monsite.fr/blog/titre deviendrait monsite.fr/blog-titre

Cette transformation n’aura aucun impact pour votre SEO. Une structure dite “flat” ne générera pas de bénéfice en termes de ranking.

Vous pouvez visionner la vidéo en intégralité ci-dessous.

5/5 (1 Avis)

Directeur SEO

Je m'appelle Gauthier Caizergues et je travaille dans le domaine du SEO depuis 2010, année durant laquelle j'ai forgé mes connaissances à travers plusieurs expériences entrepreneuriales. En 2014, j'ai intégré La Redoute dans l'équipe SEO de Renaud Joly et Grégory Florin. J'ai ensuite rejoint l'agence de marketing digital Labelium à Montréal, au Canada, où j'ai occupé le poste de directeur SEO pendant 2 ans. C'est à la suite de cette expérience que j'ai co-fondé l'Agence 90 où je suis directeur SEO.

Pas de commentaires

Publier un commentaire