Top
etude zero clic google

Progression du zéro clic dans les SERP : Google réfute l’étude de SparkToro

Une récente étude réalisée par SparkToro fait grand bruit dans la communauté SEO depuis quelques jours. En effet, cette étude a révélé que plus des 2/3 des SERP Google ne généraient aucun clic vers des sites web.

👉 Cette conclusion n’a pas mis longtemps à arriver aux oreilles de la firme de Mountain View, puisque cette dernière a dernièrement critiqué les résultats de l’étude de SparkToro.

 

Des SERP qui ne dirigent plus de trafic vers les sites

L’étude réalisée par SparkToro en mars 2021 montre qu’entre janvier et décembre 2020, 64,82% des recherches effectuées sur Google (desktop et mobile compris) n’ont pas abouti vers un clic vers un résultat menant vers un site web. Ce chiffre ne prend sans doute pas en compte certaines requêtes mobiles et la totalité des recherches vocales. Par conséquent, SpartkToro indique qu’il est fort probable que plus des 2/3 de toutes les requêtes Google sont des recherches “zéro clic”.

étude sparktoro mars 2021

Ces chiffres sont largement en hausse par rapport aux 50,33% de recherches zéro clic enregistrées par SparkToro dans une étude réalisée en 2019.

Cette tendance est un souci pour les professionnels du SEO et les entreprises qui comptent sur le SEO pour développer leur croissance. En effet, cette étude révèle que Google cherche à limiter le trafic organique des sites provenant de ses pages de résultats avec l’ajout de featured snippets, direct answers, vidéos, du Knowledge Graph etc… Cela signifie que pour maximiser la visibilité de vos pages dans les SERP, vous devriez vous focaliser sur l’affichage de vos contenus dans les résultats enrichis. Cette orientation renforce le rôle que veut jouer Google en tant que moteur de réponse.

👉 C’est pour cela que Google incite sans cesse sur le fait que l’intégration de balises de données structurées et l’ajout de vos vidéos sur YouTube (qui appartient à Google) sont recommandées. Cependant, l’entreprise californienne peut très bien tourner cette approche en sa faveur, en affichant votre contenu de façon tellement visible dans ses SERP, que l’utilisateur ne cliquera pas sur le lien menant vers votre site pour en savoir plus.

Ça pourrait poser un problème… non ?

 

La réponse de Google

Cette étude a rapidement piqué Google au vif, puisque l’entreprise a publié une réponse officielle.

La filiale d’Alphabet affirme que cette étude est fondée sur une méthodologie erronée et une incompréhension de comment les gens cherchent sur le Web. Les recherches effectuées sur Google génèrent des milliards de clics vers les sites quotidiennement et ce trafic augmente constamment depuis le jour où Google est né.

📞 Google ajoute qu’au delà du trafic, la firme permet de connecter les entreprises et les personnes via Google My Business en permettant d’appeler via le numéro de téléphone. Ce type d’action aboutira donc à une SERP zéro clic.

👉 On a donc bien compris que l’entreprise californienne n’était pas satisfaite de cette analyse de SparkToro en soulignant le fait que le concept de recherche “zéro clic” n’est pas assez nuancé pour établir une photographie précise de ce qu’il se passe réellement.

jeu du rond

T’as perdu !

 

Des arguments qui se tiennent

La firme ajoute que les gens ne savent pas toujours quelle requête soumettre lorsqu’ils commencent à chercher dans le moteur de recherche. Il se peut qu’une personne débute sa recherche en tapant un mot au sens large comme “sneakers” et après avoir pris connaissance des résultats, cette même personne se rend compte qu’elle veut trouver une “paire de sneakers noires”. Dans cette situation, la recherche “sneakers” initiale sera considérée comme “zéro clic” car elle n’a pas abouti vers un clic sur un résultat (et n’aura donc pas dirigé de trafic). Par conséquent, lorsqu’un internaute recherche une paire de baskets, cela pourrait générer plusieurs SERP “zéro clic” pour au final le faire atterrir sur un site d’un e-commerçant proposant le produit qui lui conviendra. Et ainsi permettre une vente à ce site. Google aura donc amené du trafic et une vente vers un marchand en ligne. Sympatoche non ce Google ?

 

Google My Business générateur de zéro clic

Google complète cet argument par le fait que certaines recherches dirigent vers des applications plutôt que des site web et que des utilisateurs cherchent parfois simplement à obtenir les heures d’ouvertures ou l’adresse d’une entreprise. Ce qui encore une fois amène vers du “zéro clic”.

gmb zero clic

Pour l’entreprise californienne, les résultats locaux dans les SERP génèrent plus de 4 milliards de connexions pour les entreprises chaque mois. Cela comprend plus de 2 milliards de visites vers des actions comme des appels téléphoniques, itinéraires, réservations…

Heureusement, Google admet qu’au fil du temps, des fonctionnalités freinant le clics vers le sites ont été ajoutées, comme Maps, les vidéos ainsi que les réservations de vols et d’hôtels. Mais globalement, Google reste à générateur de trafic clé pour beaucoup d’entreprises.

 

Conclusion

Au fil des années, il est évident que les SERP ne générant aucun clic vers des sites sont en progression. Mais est-ce que cela nuit réellement à la bonne santé des entreprises présentes sur Google ? C’est le débat que posent les arguments invoqués par Google pour répondre à l’étude de SparkToro qui visiblement a un peu tout embarqué à l’emporte pièce sans peut-être prendre en considération certains comportements des utilisateurs. Notamment par rapport à Google My Business et à la soumission des requêtes de recherche très génériques.

5/5 (1 Avis)
Partager

Directeur SEO

Je m'appelle Gauthier Caizergues et je travaille dans le domaine du SEO depuis 2010, année durant laquelle j'ai forgé mes connaissances à travers plusieurs expériences entrepreneuriales. En 2014, j'ai intégré La Redoute dans l'équipe SEO de Renaud Joly et Grégory Florin. J'ai ensuite rejoint l'agence de marketing digital Labelium à Montréal, au Canada, où j'ai occupé le poste de directeur SEO pendant 2 ans. C'est à la suite de cette expérience que j'ai co-fondé l'Agence 90 où je suis directeur SEO.

Pas de commentaires

Publier un commentaire