Top
youtube shorts lancement

YouTube lance son TikTok killer appelé Shorts !

YouTube a annoncé qu’il lançait cette semaine sa nouvelle expérience inspirée de TikTok, appelée “Shorts”. Cette nouvelle fonctionnalité est déployée en Inde, pour commencer, en phase de beta.

A la manière de TikTok, Shorts permet aux utilisateurs de créer des clips vidéo de 15 secondes, mis en musique si vous le souhaitez, avec des options d’enregistrement multi-segments, des contrôles de vitesse variables, un enregistrement mains libres et bien d’autres fonctionnalités…

YouTube explique dans son billet de blog  qu’au cours des prochains jours en Inde, Shorts sera lancé en phase beta. Il s’agit d’une première version du produit, certes, mais la firme américaine décide de la lancer à un stade précoce pour permettre aux utilisateurs de faire un maximum de retours et ainsi, participer activement à la construction et l’amélioration du produit. A noter que Shorts sera déployée dans d’autres pays dans les semaines à venir.

youtube shorts lancement

Comme vous pouvez le voir dans la première photo ci-dessus, en plus des courts métrages, YouTube a également ajouté un nouveau bouton “Créer” visible sur la page d’accueil de l’application YouTube (l’icône “+” au milieu de la barre inférieure).

Certains utilisateurs indiens de YouTube ont déjà critiqué la prédominance de Shorts sur la page d’accueil de l’application YouTube, mais s’assurer que ce nouvel outil soit bien visible est probablement la seule façon d’avoir un réel impact et de permettre à YouTube de faire oublier TikTok, sur le marché indien dans un premier temps.

Google profite du boycott chinois

C’est à peu près ce que la plupart des analystes attendaient. En juin dernier, lorsque le gouvernement indien a annoncé pour la première fois son interdiction des applications chinoises, dont TikTok, il semblait logique que YouTube allait chercher à accélérer le développement de son outil de clips vidéos afin de combler le vide laissé sur le marché indien. À ce stade, il y avait déjà eu plusieurs rapports sur l’arrivée d’un clone de TikTok développé par YouTube. En effet, certains médias américains avaient d’abord indiqué que YouTube travaillait sur un TikTok-like dès le mois avril, les tests ayant ensuite été étendus en juin, juste avant l’interdiction de TikTok en Inde.

👉 YouTube et TikTok étaient historiquement les principales applications vidéo sur le marché indien, qui s’était en fait transformé en une bataille publique entre les meilleures stars indiennes de TikTok et de YouTube plus tôt dans l’année. TikTok aurait eu environ 200 millions d’utilisateurs indiens au moment de son interdiction, tandis que YouTube compte plus de 265 millions d’utilisateurs actifs dans cette région du monde.

Il semblait donc logique qu’après le départ de TikTok, YouTube cherche à rassembler ces influenceurs orphelins par le biais de Shorts… mais c’est en fait Instagram qui a sauté sur l’occasion ! Une semaine après l’interdiction de TikTok par le gouvernement indien, Instagram a lancé sa fonctionnalité Reels en Inde.

instagram reels

Pour vous apporter un peu de contexte, Instagram enregistre environ 100 millions d’utilisateurs indiens, ce qui signifie que sa présence n’est pas aussi importante que TikTok ou YouTube. Ou du moins, elle ne l’était pas… En effet, la semaine dernière, Instagram a ajouté un nouvel onglet dédié à “Reels” dans l’application Instagram indienne, en réponse à l’intérêt croissant pour cette fonctionnalité. Instagram n’a pas fourni de chiffres officiels, mais il semble qu’Instagram ait commencé à combler le vide laissé par TikTok pour pas mal d’utilisateurs indiens.

Conclusion

Il est étonnant qu’il ait fallu autant de temps à YouTube pour lancer Shorts sur le marché, ce qui a permis à Instagram de prendre une avance non négligeable. On pourrait s’attendre, compte tenu du nombre d’utilisateurs, à ce que YouTube et sa nouvelle fonctionnalité n’aient pas trop de mal a être adoptées par un plus grand nombre, mais en donnant à Instagram la possibilité de sortir Reels, la firme de Google a pris de gros risques.

5/5 (1 Avis)

Directrice SEA

Je m'appelle Gwendoline Ente, spécialisée en SEA et Google Ads depuis 2012, année où j'ai rejoint le siège social de La Redoute à Roubaix. Pendant 4 ans, j'ai occupé la fonction de responsable des flux Google Shopping et des comparateurs de prix dans l'équipe marketing de Matthieu Coilliot. À la suite de cette aventure, j'ai rejoint l'agence web Tink à Montréal en tant que consultante SEA, puis l'agence Labelium. Après 2 ans de vie au Canada, j'ai co-fondé l'Agence 90 où j'occupe le poste de directrice SEA.

Pas de commentaires

Publier un commentaire