Top
guerre des assistants vocaux

La guerre des assistants vocaux

Cela fait plusieurs années que les entreprises IT et les GAFA parient sur le fait que la voix représente la prochaine grande évolution pour interagir avec les supports numériques.   

Si cette analyse se vérifie avec le temps, des entreprises comme Google, Amazon ou Apple s’assurent déjà un avenir radieux en termes de profits au regard de l’adoption croissante des assistants vocaux au sein des foyers.

La dernière évolution majeure pour les internautes consistait à migrer d’un comportement sédentaire en naviguant sur leur ordinateur de bureau vers plus de mobilité en consultant le web sur leur smartphone. Abandonner ses mains pour évoluer vers une recherche vocale s’avère cependant moins fluide et risque de prendre plus de temps.

L’infographie ci-dessous réalisée par Visual Capitalist nous présente une vue d’ensemble de l’expansion des assistants vocaux dans le monde et comment les principaux acteurs se concurrencent pour devenir leader de ce jeune marché en pleine croissance.

 

Vers une adoption de masse des assistants vocaux

L’adoption des assistants vocaux par les consommateurs a réellement pris de l’ampleur en 2018 au moment où le pourcentage d’américains dotés d’un tel appareil a franchi la barre des 20%. Aujourd’hui le taux d’adoption des assistants vocaux aux Etats-Unis est de l’ordre de 25%. En d’autres termes 25% des américains adultes possèdent un assistant vocal chez eux. D’ici 2022 ce pourcentage devrait doubler pour atteindre les 55%.

En l’espace d’une année la part de marché mondiale des assistants vocaux que représente la Chine est passée de zéro à 30%, preuve que cette évolution vers le vocal est prise en compte rapidement dans l’Empire du Milieu où le secteur des maisons connectées et de la domotique était évaluée à plus de 7 milliards de dollars en 2018 (Source: PR Newswire). Sans surprise les deux géants chinois Alibaba et Baidu sont les deux principaux acteurs s’affrontant pour devenir leader sur ce marché.

 

infographie parts de marche assistants vocaux

 

Amazon en pole position

Cela fait maintenant 5 ans qu’Amazon a annoncé le lancement d’Alexa et de son assistant vocal Echo, marquant ainsi le commencement de l’ère du vocal. A cette époque l’échec cuisant de la tentative d’incursion dans le marché des smartphones avec le Fire Phone était tout frais pour la firme de Jeff Bezos, ce qui ne l’a pas empêché de s’en relever rapidement avec le lancement du premier assistant vocal au sein des domiciles américains. Grâce au lancement précoce de son Echo, Amazon s’est bâti une place de leader confortable sur ce marché que la concurrence tente aujourd’hui de bousculer.

Pour preuve, voici la répartition des parts de marché des assistants vocaux aux Etats-Unis selon Voicebot.ai

 

EntrepriseAppareilAssistant vocalPart de marché
AmazonEcho DotAlexa31,4%
AmazonEcho ou PlusAlexa23,2%
GoogleHomeGoogle Assistant11,2%
GoogleHome MiniGoogle Assistant11,2%
AmazonEcho SpotAlexa3,5%
AmazonEcho ShowAlexa3,0%
AppleHomePodSiri2,7%
SonosOneAlexa2,2%
GoogleHome HubGoogle Assistant1,2%
GoogleHome MaxGoogle Assistant0,2%

 

Une concurrence féroce

Les entreprises essaient de contester la position de leader d’Amazon de plusieurs façons.

Apple a récemment baissé le prix de son assistant vocal HomePod à 329 euros, pratique assez rare de la part d’une marque qui mise principalement sur la notoriété de ses produits et sa communauté d’Apple addicts pour écouler des ventes. A la différence de ses concurrents, Apple ne peut se permettre de sacrifier le prix de son HomePod quitte à devenir leader, car le positionnement de marque historique de la firme créée par Steve Jobs est de considérer son assistant vocal (comme tous ses appareils) en tant que produit premium.

 

Assistant vocal HomePod d'Apple

Assistant vocal HomePod d’Apple

 

 

En parallèle, Google s’engage vers une approche radicalement différente. La firme de Mountain View a commercialisé son Google Home Mini à un prix d’entrée à moins de 60 euros afin d’inciter les consommateurs à effecteur leur premier pas avec les assistants vocaux sans se ruiner.

 

Google Home Mini

Assistant vocal Google Home Mini

 

 

Dans le même temps Google a mis en place un partenariat avec Spotify afin d’offrir des Google Home Mini gratuitement aux abonnés Premium de l’application de streaming musicale. Spotify enregistre à ce jour 90 millions de comptes premium ce qui signifie que même si une part réduite de ces abonnés souscrivent à cette offre gratuite cela aura un impact significatif sur les parts de marché de Google dans le secteur des assistants vocaux.

En 2018 Amazon s’est fait grignoter 10% de ses parts de marché par ses concurrents dont la moitié par Google.

 

L’exception culturelle française

Afin de compléter les statistiques affichées dans l’infographie ci-dessus et de se concentrer sur le marché français, une étude de Reichelt Elektronik et OnePoll affirme que 89% des Français savent ce qu’est un assistant vocal.

Contrairement au marché américain l’assistant Google représente l’assistant vocal le plus utilisé par les Français (30% des utilisateurs). Ce comportement antinomique à celui de nos amis d’outre-Atlantique est aussi reflété par l’assistant vocal se classant en deuxième position puisque l’on retrouve Siri d’Apple plébiscité par 17% des utilisateurs français. Alexa se classe quant à lui troisième avec 9%.

Autre fait intéressant cette fois directement lié aux comportements, 75% des utilisateurs français utilisent leur assistant vocal pour effectuer une recherche d’information. Les autres utilisations sont relatives à l’écoute de musique (61%), l’écoute de messages (51%) et le contrôle d’objets connectés à la maison (43%). Ces statistiques feront probablement plaisir aux spécialistes SEO puisqu’elles accentuent la nécessité d’optimiser le contenu des sites web pour la recherche vocale.

 

Difficile de prédire un vainqueur

Il est difficile aujourd’hui d’identifier quel géant d’internet sortira vainqueur de la guerre des assistants vocaux même si cela se jouera entre Amazon et Google. Une chose est certaine cependant, le marché mondial des assistants vocaux est en pleine explosion et nous ne sommes qu’à l’aube des possibilités offertes par cette avancée technologique.

5/5 (2 Avis)
Partager

Consultant SEO

Directeur SEO de L'Agence 90

1 Commentaires
  • meir
    28 avril 2019 à 19 h 50 min

    Le rêve de la Stasi, un micro dans chaque maisons!!.

Écrire un commentaire