Top
outil désaveu lien

Quand devez-vous désavouer vos liens ?

Parmi nos clients, on nous demande souvent si l’utilisation de l’outil de désaveu pouvait être pertinent pour faire face à une diminution de la visibilité SEO. Dans la plupart des cas, la réponse est non.

Quand dois-je désavouer des liens ?

Il y a très peu de cas où le désaveu de liens doit être une option. Dans la plupart des cas, vous saurez si vous devez utiliser l’outil de désaveu pour l’une des raisons suivantes :

  1. Google vous dit de le faire (via un avertissement dans la Search Console).
  2. Vous avez sciemment participé à une manipulation de liens.

Si votre site web ne tombe pas dans l’un de ces cas, vous n’avez probablement pas besoin d’utiliser l’outil de désaveu.

👉 Pour accéder à l’outil de désaveu de lien de Google rendez-vous par ici.

 

Si Google pénalise manuellement votre site pour de mauvais liens

Si vous recevez une action manuelle de la part de Google, vous pourrez utiliser l’outil de désaveu pour nettoyer la pénalité et commencer à rattraper vos erreurs. Il s’agit d’une raison pertinente pour utiliser l’outil.

Pour savoir si vous avez reçu une pénalité manuelle, consultez la rubrique “Sécurité et actions manuelles” de la Search Console. Cliquez ensuite sur “Actions manuelles” et vous verrez soit un avis expliquant la pénalité, soit “Aucun problème détecté”.

S’il y a une pénalité, vous pouvez envisager d’utiliser l’outil de désaveu pour résoudre le problème.

action manuelle search console

 

Quelqu’un a acheté des liens vers votre site dans le passé

Le premier scénario est rétroactif, car Google a déjà découvert les liens incriminés et vous a pénalisé.

D’autre part, vous n’avez peut-être pas encore reçu de pénalité manuelle de Google, mais si vous avez acheté des liens par le passé, vous risquez de recevoir une pénalité manuelle. Dans ce cas, nous allons être proactifs et désavouer les liens que nous savons avoir été achetés.

Vous n’êtes peut-être même pas responsable de l’achat des liens, mais peut-être qu’une agence que vous avez engagée pour effectuer des optimisations SEO sur votre site a employé des mesures de type “black hat” ou “grey hat” pour obtenir des backlinks vers votre site web. Il peut alors être très difficile de savoir quels liens ont été acquis “correctement” et quels liens ont été obtenus de manière “black hat”.

Si ces liens sont découverts, Google pourrait pénaliser votre site.

 

Tenter de manipuler les classements en utilisant des liens

Tout comme l’achat de liens, les liens de spam, qu’ils soient achetés ou non, peuvent revenir hanter votre site.

L’achat de liens n’est pas le seul moyen de se retrouver avec des liens qui pourraient s’avérer toxiques pour votre site. Voici d’autres liens qui pourraient être nuisibles :

  • Les liens obtenus par piratage.
  • Les articles invités (guest blogging) dans le seul but d’échanger des liens.
  • La participation à des fermes de liens.
  • Le marquage incorrect d’un lien affilié ou sponsorisé.
  • L’utilisation de PBN.

 

Autres cas plus rares

Dans certains cas, votre site peut faire l’objet d’une attaque de negative SEO, c’est-à-dire que quelqu’un pointe des milliers de mauvais liens vers votre site dans le but de le détruire ou de le pénaliser.

Dans ce cas, l’utilisation de l’outil de désaveu peut être une option si vous ne faites pas confiance à Google pour identifier cette attaque et dévaluer ces liens plutôt que de pénaliser votre site. Mais même dans ce scénario, Google est capable de comprendre les attaques de ce type, et vous n’avez donc probablement pas besoin d’utiliser l’outil de désaveu.

 

Quand ne dois-je pas désavouer des liens ?

Si les situations dans lesquelles nous recommandons l’utilisation de l’outil de désaveu sont rares, cela signifie qu’il existe un grand nombre de scénarios dans lesquels il ne faut pas l’utiliser !

Voici quelques raisons pour lesquelles vous ne devriez pas utiliser l’outil de désaveu :

  • Réception de liens en provenance de sites spammy.
  • Baisse ou fluctuations mineures du trafic organique.
  • Baisse mineure des positions dans les SERP.
  • Parce qu’un outil SEO a mis en évidence des liens spammy.

Tous ces éléments pourraient être des symptômes d’une raison pour laquelle vous devriez désavouer un lien, mais c’est peu probable. Le désaveu de liens serait le dernier recours dans ce type de situations. Pourquoi ? À moins que votre site web n’entre dans l’un des cas d’utilisation évoqués dans la première partie de notre article, les mauvais liens ne sont pas la cause des problèmes de performance.

 

Recevoir des liens provenant de sites de faible qualité

Tout site internet, si l’on y consacre suffisamment de temps, attire des liens spammy : cela fait partie du cycle de vie du web. C’est normal.

Ces types de liens ne sont pas inquiétants. Google peut faire la différence entre des liens spammy aléatoires et des liens destinés à manipuler les classements de recherche. Google ne va pas vous pénaliser pour des liens spammy.

Ces types de liens n’ont pas besoin d’être traités par l’outil de désaveu.

 

Baisse du trafic organique ou des positions

Si votre site web subit des baisses ou des fluctuations temporaires du trafic organique ou des classements, il est extrêmement improbable que de mauvais liens en soient la cause.

La raison en est que si les liens étaient la cause des baisses ou des fluctuations, vous le sauriez parce que la Search Console vous montrerait une action manuelle. De plus, lorsqu’un site est pénalisé manuellement, l’impact est brutal. Vous constatez une baisse durable et généralisée du classement et du trafic.

Si vous vous trouvez dans cette situation, nous vous suggérons de commencer par consulter la Search Console pour vérifier s’il existe des avis de pénalité manuelle. Si ce n’est pas le cas, les mauvais liens ne sont pas en cause.

Ensuite, nous commencerons par vérifier si le nombre de pages en erreur augmentent sur le site.

erreurs search console

Si votre section “Couverture” présente une forte augmentation des erreurs, cela pourrait être la cause de vos problèmes de trafic et de ranking.

Je vérifierais également si des changements ont été apportés au fichier robots.txt, au sitemap XML, aux configurations du serveur, aux headers et aux balises méta avant même d’envisager de désavouer des liens.

 

Parce qu’un outil SEO a mis en évidence des liens spammy

Les outils SEO comme SEMrush peuvent et vont mettre en évidence des liens spammy pointant vers votre site web, mais ces rapports ne justifient pas l’utilisation de l’outil de désaveu.

Comme nous l’avons dit, chaque site collecte des liens indésirables au fil du temps. Il n’est pas nécessaire d’agir sur ces liens. Cela dit, il est bon de garder un œil sur ces rapports. Cela ne fait jamais de mal de savoir qui renvoie vers vous.

 

Conclusion

J’espère que nous avons clarifié les scénarios dans lesquels l’utilisation de l’outil de désaveu est la meilleure solution et mis en évidence les cas d’utilisation dans lesquels elle ne l’est pas.

Les liens peuvent être délicats. Nous devons faire confiance à Google lorsqu’il affirme pouvoir distinguer un bon lien d’un mauvais. Si ce n’était pas le cas, les référenceurs seraient obligés de désavouer tout lien qui n’est pas 100% légitime.

L’outil de désaveu ne doit être envisagé qu’en dernier recours, lorsqu’il y a un signal clair que vous devez l’utiliser ou que vous avez épuisé toutes les autres options.

5/5 (1 Avis)
Partager

Directeur SEO

Je m'appelle Gauthier Caizergues et je travaille dans le domaine du SEO depuis 2010, année durant laquelle j'ai forgé mes connaissances à travers plusieurs expériences entrepreneuriales. En 2014, j'ai intégré La Redoute dans l'équipe SEO de Renaud Joly et Grégory Florin. J'ai ensuite rejoint l'agence de marketing digital Labelium à Montréal, au Canada, où j'ai occupé le poste de directeur SEO pendant 2 ans. C'est à la suite de cette expérience que j'ai co-fondé l'Agence 90 où je suis directeur SEO.

Pas de commentaires

Publier un commentaire