Top
choses-a-retenir-agence-90

Résumé du Google Webspam Report 2019

Selon son rapport annuel sur le webspam publié le 9 juin 2020, Google découvre plus de 25 milliards de pages de spam par jour. La firme de Mountain View a également publié un article de blog complémentaire sur l’importance d’éviter que les spams n’apparaissent dans les résultats de recherche.

🚫 La définition du spam selon Google

Google définit le spam comme l’utilisation de techniques qui tentent d’imiter des signaux de pertinence sans tenir la promesse d’un contenu de haute qualité, ou d’autres tactiques qui pourraient s’avérer nuisibles pour les personnes qui effectuent une recherche dans le moteur.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les pratiques considérées comme “spammy” par Google, nous vous invitons à consulter sa documentation Consignes aux webmasters.

💪 Comment Google combat le spam ?

Dans la majorité des cas, Google identifie automatiquement les comportements des spammeurs et veille à ce que les pages en question ne soient pas bien classées dans les résultats de recherche organiques.

L’entreprise fait également appel à des humains pour déterminer si des contenus ou des sites sont relatifs à du spam. Le processus d’examen humain conduit souvent à l’amélioration des systèmes automatisés.

Dans son article de blog, Google déclare qu’il essaie de comprendre comment un spam a pu pénétrer dans ses systèmes afin d’améliorer son processus de détection automatique. L’objectif est de détecter ce cas spécifique de spam, d’identifier sa particularité afin de créer une règle permettant de détecter automatiquement tous les cas de spams similaires.

Les contenus spams sont souvent déclassés ou complètement supprimés des résultats de recherche SEO. Google peut également donner aux propriétaires de sites la possibilité de résoudre les problèmes en leur envoyant des actions manuelles à effectuer via la Search Console.

💡 Les informations clés à retenir

Vous trouverez ci-dessous quelques chiffres que Google a mis en avant dans son rapport.

  • Google affirme que ses efforts garantissent que plus de 99 % des visites issues de ses résultats conduisent à des expériences sans spam.
  • Les liens payants et les échanges de liens ont été rendus moins efficaces, Google captant plus de 90 % des liens “spammy”.
  • En 2018, Google a réduit de 80 % le spam généré par les utilisateurs (comptes de spam sur les forums, blogs et autres plateformes, ainsi que les messages qu’ils créent). Le géant californien a déclaré que ce genre d’abus n’a pas augmenté en 2019.
  • L’impact des sites spammy (ceux qui présentent un contenu généré automatiquement ou copié d’un autre site) sur les internautes cherchant sur Google a été réduit de plus de 60 % par rapport à 2018.
  • Google a reçu près de 230 000 rapports de spam en 2019 et a pu prendre des mesures pour 82 % d’entre eux.
  • La société a généré plus de 90 millions de messages aux propriétaires de sites sur des problèmes susceptibles d’affecter l’apparence de leur site dans les résultats de recherche ainsi que sur des améliorations potentielles.
  • Environ 4,3 millions de messages ont été envoyés concernant des actions manuelles résultant de violations des directives pour les webmasters.
5/5 (1 Avis)
Partager

Directeur SEO

Je m'appelle Gauthier Caizergues et je travaille dans le domaine du SEO depuis 2010, année durant laquelle j'ai forgé mes connaissances à travers plusieurs expériences entrepreneuriales. En 2014, j'ai intégré La Redoute dans l'équipe SEO de Renaud Joly et Grégory Florin. J'ai ensuite rejoint l'agence de marketing digital Labelium à Montréal, au Canada, où j'ai occupé le poste de directeur SEO pendant 2 ans. C'est à la suite de cette expérience que j'ai co-fondé l'Agence 90 où je suis directeur SEO.

Pas de commentaires

Publier un commentaire