Top
répertoire

Répertoire vs. sous-domaine : quel est le mieux pour le SEO ?

C’est un débat qui fait rage au sein des entreprises qui veulent mener des projets digitaux : que choisir pour le SEO entre le sous-répertoire et le sous-domaine ?

De nombreux clients nous demandent si c’est une bonne idée de faire migrer, par exemple, un blog ou une boutique e-commerce d’un sous-domaine vers un sous-répertoire. Est-ce que cela améliorera votre visibilité dans les SERP de Google ?

Pour apporter une réponse claire, quelle est l’attitude de Google à ce sujet ? L’exploration et le classement d’un sous-répertoire (sous-dossier) sont-ils différents de ceux d’un sous-domaine, ou vice-versa ?

Réponse dans cet article !

L’importance de la structure de votre site pour le SEO

La structure du site est la façon dont vous organisez les informations sur votre site web pour les rendre accessibles aux visiteurs et aux moteurs de recherche.

Qu’elle soit planifiée de manière intentionnelle ou qu’elle se produise au fur et à mesure que vous ajoutez du contenu, la structure de votre site peut favoriser ou entraver l’expérience de l’utilisateur. Une structure de site soigneusement planifiée aidera les utilisateurs à trouver leur chemin vers le contenu et les offres importantes et améliorera votre référencement.

Plus la hiérarchie de votre contenu est claire et plus les pages sont liées les unes aux autres, plus il sera facile pour Google d’indexer votre site, ce qui aura un impact direct sur les performances de vos pages lors des recherches. En plus d’être plus facile à indexer, un site bien structuré offre plus de possibilités de liens internes. Le maillage interne étant un facteur impactant pour améliorer votre SEO.

Quelle est la différence entre un sous-domaine et un sous-répertoire ?

Un sous-domaine sectionne votre site web afin d’organiser les types de contenu qui sont sensiblement différents de votre domaine racine, tandis qu’un sous-répertoire est une autre voie d’accès qui réside dans votre site. Un sous-domaine précède le domaine racine dans une URL, tandis qu’un sous-répertoire le suit.

La question la plus fréquente que nous posent les personnes qui réfléchissent à la structure de leur site est de savoir si elles doivent créer des sous-domaines ou des sous-répertoires. Avant d’entrer dans le vif du sujet et de discuter de ce qui est le mieux pour le référencement, faisons une pause pour clarifier ce qui les différencie.

anatomie url

Sous-domaine

Votre domaine est l’adresse principale de votre site web. Le nôtre est agence90.fr

Un sous-domaine est donc un segment d’un domaine et est considéré comme un enfant ou un sous-ensemble du domaine principal. Dans l’image de l’anatomie de l’URL un plus haut dans l’article, vous pouvez voir que le sous-domaine est listé avant le domaine principal dans une URL.

Les propriétaires de sites peuvent utiliser un sous-domaine pour séparer une section d’un site web du domaine principal. Par exemple, Cdiscount a créé plusieurs sous-domaines qui ont chacun un objectif différent :

  • hotel.cdiscount.com
  • sejour.cdiscount.com
  • campings.cdiscount.com
  • emploi.cdiscount.com
  • clients.cdiscount.com

⚠️ Dans cette situation, Google traite les sous-domaines comme des sites web entièrement différents. Toute connexion entre eux dépend du système d’interconnexion (à travers des liens) mis en place par le propriétaire du site.

La façon la plus simple d’envisager une structure de sous-domaines est de considérer chaque dossier comme un site web distinct, avec une gestion de contenu et des analyses distinctes.

Comme pour l’exemple de Cdiscount ci-dessus, les sous-domaines sont utilisés pour diverses raisons propres à une entreprise :

  • Les blogs.
  • Les sites mobiles (est-ce ça se fait toujours ??).
  • Les sites web intra et internationaux.
  • La partie e-commerce d’un site vitrine ou institutionnel.
  • Des sections dédiées aux clients.

💡 Pour bien comprendre la différence entre un sous-répertoire et un sous-domaine, il faut savoir qu’un sous-répertoire est une page supplémentaire sur un site web, tandis qu’un sous-domaine est comme un site web distinct. C’est pourquoi sous-répertoire sera toujours placé après l’URL du domaine principal (agence90.fr/blog), tandis qu’un sous-domaine sera toujours placé avant l’URL du domaine principal (blog.agence90.fr).

👉 Par conséquent, un sous-domaine ne sera souvent pas hébergé sur le même serveur que votre site principal et il sera nécessaire de payer la location du sous-domaine auprès d’un registrar (tout comme pour un nom de domaine classique).

Sous-répertoire

Un sous-répertoire vit sous le domaine principal et contient du contenu lié à un thème particulier, de la même manière que les dossiers organisent les catégories de documents dans un classeur. Notre site d’agence utilise par exemple un système de sous-répertoires.

Avec une hiérarchie de sous-répertoires, l’URL du domaine racine sera toujours suivie du sous-répertoire. Si l’on prend l’exemple de notre site Agence 90, notre nom de domaine est agence90.fr.

👉 Si vous souhaitez consulter les services de notre agence SEO, voici le sous-répertoire correspondant : https://www.agence90.fr/services/seo/

👉 Si vous voulez aller encore plus loin et consulter notre offre pour un audit technique SEO, voici les sous-répertoire : https://www.agence90.fr/services/seo/audit-seo/

sous répertoires

 

Vous pouvez continuer à ajouter des sous-répertoires à l’infini jusqu’à ce que tout le contenu que vous voulez soit imbriqué.

Le débat autour des sous-domaines et des sous-répertoires pour le SEO

La question de savoir quelle structure de site est la meilleure pour le référencement fait l’objet de nombreux débats. Chez Agence 90, nous avons nos propres opinions fondées sur l’expérience.

Mais d’abord, que dit Google à propos de l’utilisation des sous-domaines par rapport aux sous-répertoires ?

Ce que dit Google

Selon John Mueller, Senior Webmaster Trend Analyst chez Google :

« Google Web Search n’a rien contre l’utilisation de sous-domaines ou de sous-répertoires… utilisez ce qui convient le mieux à votre configuration et pensez à vos projets à long terme lorsque vous choisissez l’un ou l’autre. »

Selon Mueller, la question du sous-domaine par rapport au sous-dossier n’est pas pertinente pour les algorithmes de recherche de Google. Il souligne que les robots de recherche les traitent de la même manière. Regardez la vidéo ci-dessous à ce sujet.

Focus sur les sous-domaines et le SEO

Pourquoi le contexte est important pour les sous-domaines ?

Le contenu qu’un webmaster répartit dans un sous-domaine aura un impact significatif sur l’indexation et le positionnement organique.

Par exemple, le fait de regrouper dans un sous-domaine le contenu d’un blog directement lié à votre activité principale n’est pas la même chose que de séparer un segment de votre contenu qui n’a rien à voir avec votre activité principale. Reprenons l’exemple de Cdiscount avec ses sous-domaines.

  • hotel.cdiscount.com
  • sejour.cdiscount.com
  • campings.cdiscount.com
  • emploi.cdiscount.com
  • clients.cdiscount.com

Ici, Cdiscount cible des publics spécifiques avec des sous-domaines pertinents, ce qui est très différent d’une entreprise qui choisit de relocaliser uniquement le contenu de son blog comme suit : blog.exemple.fr

Déplacer le contenu d’un blog sur un sous-domaine (comme dans les études de cas citées dans le tweet ci-dessus) aurait un impact totalement différent sur les classements de recherche et le trafic organique.

L’implémentation

Il existe beaucoup de façons différentes de mettre en œuvre des sous-domaines et des sous-répertoires. Comme nous l’expliquerons ci-dessous, quelle que soit la structure du site que vous choisirez, votre stratégie en matière d’acquisition de backlinks et de maillage interne sera essentielle pour votre SEO et l’implémentation d’un sous-domaine nécessitera plus de ressources pour bien articuler tout ça…

Vous aurez besoin de plus de ressources

Globalement, Google indexera un sous-domaine ou un sous-répertoire de la même manière, mais la possibilité pour une entreprise de réussir son SEO en utilisant des sous-domaines dépend de l’emplacement du contenu, de la manière dont elle met en œuvre la structure et du budget disponible pour la stratégie et la maintenance du SEO.

🚨 RAPPEL : un sous-domaine se gère comme un site web indépendant !

💡 Imaginons que vous vouliez mettre en place des blocs de liens automatisés pour optimiser le maillage entre vos pages de site principal et les pages de votre sous-domaine. Ca risque d’être compliqué ! En effet, les deux entités (domaine principal et sous-domaine) utiliseront deux CMS distincts, deux domaines distincts, deux serveurs distincts… ce qui entravera la mise en place d’automatisation.

Pour revenir à Cdiscount : l’entreprise bordelaise dispose de ressources humaines et budgétaires énormes à consacrer aux activités SEO qui amélioreront la visibilité de son portefeuille de sous-domaines. En d’autres termes, ils ne manquent pas développeurs et personnes dédiées au SEO pour maintenir et développer ces domaines.

Une existence indépendante qui est parfois positive

Le fait qu’un sous-domaine se gère de façon indépendante représente une sécurité pour votre business. En effet, si votre site principal crashe, votre sous-domaine ne sera pas impacté étant donné qu’il sera hébergé sur un autre serveur. Evidemment, cela est valable dans l’autre sens : si votre sous-domaine est down, votre site principal ne sera pas impacté.

Sous-répertoire + SEO = ❤️

Nous vous recommandons de structurer votre site avec des sous-répertoires pour obtenir les meilleurs résultats SEO.

Pourquoi les sous-répertoires sont-ils meilleurs pour le SEO ?

La structure d’un site avec des sous-répertoires favorise le référencement de plusieurs façons, la plupart étant liées au transfert de PageRank et à la popularité de votre site.

Le transfert du PageRank

Comme nous l’expliquions ci-dessus, la mise en place d’un bon maillage interne est plus compliqué avec des sous-domaines qu’avec des sous-répertoires. Par conséquent, le transfert de popularité entre les pages sera favorisé à travers une structure en sous-répertoires. On parle ici d’équité des liens qui est un facteur de classement des moteurs de recherche basé sur le concept selon lequel les liens (internes comme inter-sites) peuvent transmettre de la popularité/PageRank d’une page à une autre. Le transfert de popularité d’un lien est déterminé par la qualité du site référent et sa pertinence thématique par rapport au contenu de la page vers laquelle il pointe. Les liens vers votre site provenant de domaines faisant autorité signalent la qualité de votre contenu à Google et renforcent l’autorité de votre site dans votre domaine ou votre secteur.

Tout est concentré sous un seul domaine

L’utilisation de sous-répertoires concentre vos mots clés et votre capital de backlinks sur un seul domaine.

Chez Agence 90, étant donné que notre blog (https://www.agence90.fr/blog-marketing-digital/) se situe dans un sous-répertoire (et donc sur le même domaine principal que le site), les articles que nous publions permettent de nous positionner sur de nouveaux mots-clés et d’augmenter le trafic organique global du site.

Dans le même temps, ces articles représentent la première source naturelle d’acquisition de backlinks. Régulièrement, des sites/blogs d’informations sur le marketing digital mentionnent nos articles à travers un lien.

Une analyse simplifiée

Le choix de sous-répertoires vous permettra d’analyser plus facilement les performances et la santé technique de votre site. Dans le cadre de l’utilisation de la Search Console, une seule propriété sera nécessaire. Si vous décidiez d’utiliser des sous-domaines, il vous faudrait créer une propriété Search Console par sous-domaine, soumettre un sitemap.xml par sous-domaine etc… Même chose pour Analytics, il vous faudrait propriété Analytics dédiée par sous-domaine.

Conclusion

À moins que vous n’ayez une raison commerciale impérieuse de créer des sous-domaines pour votre contenu, votre stratégie SEO sera optimisée avec des sous-répertoires. Le fait d’avoir un seul domaine racine permet de regrouper la popularité de vos liens en un seul endroit, de concentrer les gains cumulatifs de mots-clés, de communiquer une structure claire à Google et de limiter vos frais généraux. Les sous-répertoires sont plus faciles pour vous, plus faciles pour Google et plus faciles pour vos visiteurs. Gagnant. Gagnant. Gagnant.

5/5 (1 Avis)

Directeur SEO

Je m'appelle Gauthier Caizergues et je travaille dans le domaine du SEO depuis 2010, année durant laquelle j'ai forgé mes connaissances à travers plusieurs expériences entrepreneuriales. En 2014, j'ai intégré La Redoute dans l'équipe SEO de Renaud Joly et Grégory Florin. J'ai ensuite rejoint l'agence de marketing digital Labelium à Montréal, au Canada, où j'ai occupé le poste de directeur SEO pendant 2 ans. C'est à la suite de cette expérience que j'ai co-fondé l'Agence 90 où je suis directeur SEO.

Pas de commentaires

Publier un commentaire