Top
ecriture inclusive seo

Comment Google traite-t-il l’écriture inclusive ?

Alors que de plus en plus de rédacteurs web tentent d’écrire en utilisant une approche inclusive, Google s’adapte-t-il pour comprendre ce langage et classer ce contenu par rapport à des requêtes qui ne le sont pas forcément ?

 

Écriture inclusive. C’est quoi déjà ?

L’écriture inclusive vise à répondre aux idéaux d’égalitarisme en évitant les expressions qui expriment ou impliquent des idées sexistes. L’objectif étant de faire évoluer les mentalités à propos de l’égalité entre homme et femme en employant un langage qui inclut tous les genres. En d’autres termes, l’écriture inclusive va chercher à féminiser les mots, historiquement employés dans leur masculin, en y ajoutant en guise de terminaison, un point médian ou un tiret suivi de leur féminin.

Exemple : les commerçant·e·s

Il y a cependant plusieurs formats qui peuvent être appliqués :

  • les commerçantEs
  • les commerçant-e-s
  • les commerçant(e)s
  • les commerçant/e/s

 

Comment Google traite les contenus rédigés en écriture inclusive ?

Google peut-il classer un contenu de ce type aussi bien qu’un contenu qui n’est pas rédigé en utilisant l’écriture inclusive ? Y a-t-il un inconvénient pour votre SEO et votre classement dans Google à écrire d’une manière plus inclusive ou non ?

👉 John Mueller, de chez Google, a répondu qu’il n’y avait pas d’impact.

Cette réponse répond à la question posée dans la vidéo ci-dessous.

Lorsqu’on demande à John si le fait d’écrire de cette façon pouvait avoir un impact sur les rankings Google, il n’a pas répondu par l’affirmative, mais cela dépend de la requête en question…

Dans l’exemple spécifique donné par Michael Lewittes, la personne qui interroge John Mueller, voici la réponse fournie : “Je ne pense pas que cela puisse affecter le classement”. Mais cela peut-il avoir un impact sur d’autres aspects ?

⚠️ Cependant, la conversation aborde l’écriture inclusive en langue anglaise, qui présente des spécifiés visant à la traiter différemment par Google que l’écriture inclusive en langue française.

 

Le traitement en langue française : attention à l’impact

Pour comprendre comment Google traite l’écriture inclusive dans la langue de Molière, Olivier Andrieu d’Abondance.com a réalisé la vidéo ci-dessous dont les conclusions sont les suivantes :

  • Si la requête est tapée en écriture inclusive dans le moteur de recherche, vous trouverez des résultats relatifs à des contenus rédigés en écriture inclusive. Par contre, vous trouverez beaucoup moins de contenus n’intégrant pas ce format.
  • Si la requête tapée n’est pas inclusive, et donc au format classique, des résultats classiques ressortiront. Dans le même temps, il y aura très peu de résultats inclusifs dans les SERP.

👉 La rédaction de contenus en langage inclusif doit donc être adoptée si vous voulez spécifiquement apparaitre sur des requêtes dans ce format. Sans quoi, vous n’apparaitrez pas sur des requêtes non-inclusives. Il y a bien un impact en SEO.

Actuellement, les volumes de recherche concernant les requêtes en langage inclusif sont très faibles. Il n’y a donc pas d’intérêt en SEO à opter pour ce format, sous peine de ne pas apparaitre sur des requêtes tapées dans un format classique (avec un genre défini).

5/5 (3 Avis)

Directeur SEO

Je m'appelle Gauthier Caizergues et je travaille dans le domaine du SEO depuis 2010, année durant laquelle j'ai forgé mes connaissances à travers plusieurs expériences entrepreneuriales. En 2014, j'ai intégré La Redoute dans l'équipe SEO de Renaud Joly et Grégory Florin. J'ai ensuite rejoint l'agence de marketing digital Labelium à Montréal, au Canada, où j'ai occupé le poste de directeur SEO pendant 2 ans. C'est à la suite de cette expérience que j'ai co-fondé l'Agence 90 où je suis directeur SEO.

Pas de commentaires

Publier un commentaire