Top
flux google shopping

5 conseils pour l’optimisation de votre flux Google Shopping

La plupart des annonceurs savent qu’un excellent flux constitue la toute première étape pour obtenir des campagnes performantes. Mais comment faire passer vos campagnes au niveau supérieur ? En mettant en place des tests sur vos flux !

Dans cet article, les experts de notre agence Google Ads vont vous présenter 5 conseils pour tester efficacement de nouveaux titres et de nouvelles descriptions et attirer ainsi davantage d’utilisateurs qualifiés sur votre site.

Conseil n°1 : utilisez des termes de recherche à fort potentiel

Lorsque vous envisagez pour la première fois d’intégrer des termes dans votre flux pour booster vos conversions, vous pouvez commencer par utiliser les mots-clés performants de vos campagnes Google Ads ainsi que les données de votre site e-commerce.

Définissez les termes de recherche qui vous semblent ultra pertinents et qui vous permettent de mettre en évidence ce que les clients recherchent réellement. Tant que vos termes sont en accord avec votre marque, il n’y a aucun inconvénient à les utiliser.

Le fait de tester des termes dans les titres ou les descriptions de votre flux ne fait qu’aider vos annonces à apparaître plus souvent et n’empêche pas vos annonces d’apparaître pour d’autres termes. Une autre astuce à tester pour la recherche de termes est d’utiliser des termes saisonniers comme ” vêtement été” ou “vêtements pour l’hiver”, des termes généraux comme “meilleur” ou “nouveau” et même des termes qui peuvent correspondre à votre audience comme “adolescent” ou ” look vintage” etc.

Vous trouverez ci-dessous un exemple de ASOS utilisant la saisonnalité dans ses descriptions :

asos google shopping

Conseil n°2 : utilisez des indicateurs de performance 

Une fois que vous avez votre liste de termes à tester, comment pouvez-vous savoir s’ils sont efficaces ? La meilleure pratique pour déterminer le succès de votre test consiste à comparer certaines métriques, comme les CPC et les taux de conversion des termes de votre test par rapport à tous les autres termes (en isolant la marque), afin de comparer la rentabilité par rapport à la performance moyenne globale. Vous allez être capable de déterminer dans quelle mesure ces termes sont susceptibles d’avoir plus de succès et d’être plus pertinents que d’autres termes hors marque pour lesquels vous captez déjà du trafic.

Il est important prendre en considération le contexte lors de l’extraction de données. Les termes saisonniers en sont un bon exemple. Si vous cherchez à effectuer un test mi-février, utilisez les performances de l’année passée pour comparer efficacement !

Vous pouvez également prendre en compte l’impact du covid s’il a affecté votre activité pendant certaines périodes, notamment entre le début et le milieu de l’année 2020. N’hésitez pas à alors utiliser les données de 2019 pour une comparaison plus juste !

Conseil n°3 : misez sur les tests A/B

Les tests A/B sont une autre façon de comparer des données test avec des données de contrôle pour savoir comment ces données test se sont réellement comportées par rapport aux performances globales. Les deux utilisations courantes des tests A/B pour des tests de flux sont les suivantes :

  • Lorsque vos termes sont utilisés pendant une période, puis désactivés pendant une autre période, encore et encore.
  • Et lorsque vous utilisez tous les termes et les comparez à la période précédente.

Ce type de test est très efficace car il permet de faire des comparaisons sans que les données soient faussées par des facteurs extérieurs.

Conseil n°4 : testez vos titres et vos descriptions

L’optimisation de vos titres Google Shopping en y incluant vos termes de recherche doit être différente de celle de vos descriptions. L’optimisation de vos titres permet aux utilisateurs de voir votre nouveau terme de recherche immédiatement dans vos annonces publicitaires et vous rend plus éligible pour certaines requêtes. L’optimisation de vos descriptions peut vous aider à garder votre titre « propre » afin qu’il respecte la limite de 150 caractères imposée par Google tout en maximisant vos chances d’apparaître sur des requêtes stratégiques. La différence entre l’optimisation de vos titres et vos descriptions consiste donc à utiliser des termes pertinents ou des phrases courtes dans vos titres et à utiliser des phrases légèrement plus longues dans vos descriptions.

  • Exemple d’ajout de titre : “Nouveau – titre du produit”
  • Exemple d’ajout de titre : “Titre du produit – boutique printemps-été”.
  • Exemple d’ajout de description : “Description du produit – Achetez vos vêtements vintage chez xyz”.
  • Exemple d’insertion de description : “Cette cafetière mondialement connue vous fera apprécier chaque gorgée !”.

Conseil n° 5 : utilisez différentes périodes de comparaison

Un bon point de départ pour se faire une idée des performances du test est de comparer le volume des requêtes contenant les termes du test (impressions) avant, pendant et un an avant le test. En comparant les résultats de vos impressions pour le terme testé avant et pendant le test, vous pouvez évaluer le volume que vous avez généré.

En comparant les impressions sur les termes un an avant et pendant le test, vous pouvez évaluer la différence que vous avez générée pendant la même période. En utilisant les deux formes de comparaison classiques (période précédente et année précédente), vous examinerez les termes sous tous les angles et pourrez comparer performances de la meilleure façon possible.  Autre astuce : vous ne devriez jamais effectuer deux tests en même temps qui peuvent avoir un impact l’un sur l’autre et fausser toute comparaison de données tentée.

Par exemple, “meilleur” et “nouveau” ou “printemps” et “été” sont trop similaires et peuvent fausser les données. Cependant, il est possible d’effectuer deux tests différents en même temps, tant que les produits ne se chevauchent pas – essayez par exemple de segmenter par type de produit ou par sexe !

Vous souhaitez mettre en place des optimisations sur votre flux Google Shopping ou tout simplement vous lancer en Google Ads ? Contactez nos experts dès maintenant !

5/5 (1 Avis)
Partager

Directrice SEA

Je m'appelle Gwendoline Ente, spécialisée en SEA et Google Ads depuis 2012, année où j'ai rejoint le siège social de La Redoute à Roubaix. Pendant 4 ans, j'ai occupé la fonction de responsable des flux Google Shopping et des comparateurs de prix dans l'équipe marketing de Matthieu Coilliot. À la suite de cette aventure, j'ai rejoint l'agence web Tink à Montréal en tant que consultante SEA, puis l'agence Labelium. Après 2 ans de vie au Canada, j'ai co-fondé l'Agence 90 où j'occupe le poste de directrice SEA.

Pas de commentaires

Publier un commentaire